vendredi 24 mars 2017

Personal Shopper : Interviews de Kristen lors de l'avant première à New York [09.03.2017]

A l'occasion de l'avant première de Personal Shopper à New York, Kristen évoque le projet et son personnage de Maureen, de sa nouvelle coupe de cheveux pour Underwater et de l'émisssion Saturday Night Live aux micros de plusieurs médias.



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

* ET Canada



Kristen Stewart : Je joue quelqu'un qui, vous savez, est au service d'une autre personne et d'une façon, qui est pour elle, vraiment sans intérêt … Et, mon expérience avec les personnes qui travaillent dans la mode a toujours été … Il y a toujours eu deux perspectives … Soit les personnes adore vraiment cela et le talent artistique qui en découle et la beauté et l'esthétique et vous savez cela imprime leurs vies ... Cela n'est pas seulement un boulot, c'est en quelque sorte une forme d'art et j'adore ces personnes. Je ne crée pas de vêtements mais je les admire vraiment. Et puis il y a ceux qui … Essaient simplement de gagner un concours de popularité, vous savez, du genre, vous voulez être spécial et cela signifie [que c'est] vide et concrètement étrange et hum … Mon personnage ressent cela ou quelque chose qui ressemble à cela.

* ENews




Présentatrice 1 : Maintenant, Kristen Stewart est habituellement une personne plutôt privée. Lorsque nous étions avec elle, elle était d'humeur très partageuse.
Présentatrice 2 : Ouais de sa sexualité à ses insécurités, voici une nouvelle KStew !
Kristen Stewart : Vous devriez essayer … Vous savez, on ne vit qu'une seule fois à ce que je sache !
Voix off : Des mots délivrés en direct par Kristen Stewart qui a dévoilé une toute nouvelle coupe de cheveux hier soir.
Kristen Stewart : C'est extraordinaire ! C'est un sentiment tellement bon !
Voix off : Eh bien, elle avait l'air sexy dans une robe brillante Chanel.
Kristen Stewart : Je voulais le faire depuis un sacré moment et j'ai enfin trouvé une excuse pour le faire !
Voix off : L'excuse est le nouveau film intitulé Underwater, mais l'actrice a révélé qu'elle a d'abord hésité à tout raser !
Kristen Stewart : Au début, j' étais un peu appréhensive de ne pas tenir le coup. Mon dieu, je suis tellement consciente de cela ! Et je me suis dit, 'Hum ok …'. Je veux dire si je parais être un peu ridicule, cela va humaniser ce personnage et cela semblera intentionnel.
Voix off : Lors de l'avant première de son nouveau film, qui est en salles dès à présent, Personal Shopper, elle a fini par faire les gros titres avec un autre sujet, sa sexualité.
Kristen Stewart : Je suis heureuse que cela ait attiré l'attention si cela a de l'importance.


* Extra TV



Journaliste : J'adore la coupe de cheveuuuuuux !
Kristen Stewart : Merci !
Journaliste : Qu'est-ce qui l'a inspirée ?
Kristen Stewart : Je vais faire un film cet été … Eh bien en fait je pense dans quelques semaines … Il s'intitule Underwater. Je vais porter énormément des casques enquiquinants. Alors vous savez, je ne voulais pas à affaire un processus casse pied.
Journaliste : Est-ce que vous l'aimez ? Est-ce que c'est plus amusant ? Est-ce que c'est plus cool ? Vous avez juste à vous lever et c'est parti … 
Kristen Stewart : Ouais ! Je ne l'ai que depuis quelques jours mais c'est sympa. C'est vraiment joli. Je suggère à ceux qui veulent le faire de vraiment se lancer.
Journaliste : C'est vrai ?
Kristen Stewart : Oui oui !
Journaliste : Comment s'est passé votre premier jour en vous réveillant avec votre nouvelle coupe ?
Kristen Stewart : En fait j'étais en retard pour attraper un avion pour venir ici. Je me suis carrément réveillée avec une heure de retard et j'ai bondi hors du lit et jeté quelques trucs dans mon sac et je suis allée me brosser les dents … Et je me suis dit, 'Ohhhh mon dieuuuuu ! C'est moiiiiii !'. Je l'avais totalement oublié !
[...]
Kristen Stewart : C'est vraiment un regard pensif, très très étrange sur une fille qui est en plein milieu d'un processus de deuil, qui se retrouve en quelque sorte dans une spirale existentielle.
Journaliste : Est-ce que vous voulez de nouveau présenter le SNL [l'émission Saturday Night Live] ?
Kristen Stewart : Ouais bien sûr ! Je veux dire s'ils veulent à nouveau de moi. J'étais terrifiée toute la semaine [auparavant] et je me disais, 'Pourquoi est-ce que je m'impose cela ? A quoi ai-je pensé ? Pourquoi est-ce que j'ai pensé que je pourrais le faire ?'. Et puis hum … Ouais cette dernière heure c'est redescendu et on s'est tellement, tellement, tellement amusés !


* N News



Kristen Stewart : Eh bien, je veux dire j'ai toujours voulu conserver ce qui est à moi et privé parce que je ne voulais pas faire partie d'une industrie qui en retirait de l'argent. Cela n'était pas que ne voulais pas que les gens sachent que j'étais … C'est simplement que cela semblait être futile et bizarre. Et puis, j'ai aimé … Vous savez, vous vous confiez un peu et si vous pouvez aider une ou deux personnes, alors cela en vaut la peine.
[…]
Kristen Stewart : Peut être une coupe de cheveux … Mais raser, carrément ! Hum je suis contente que cela ait fonctionné. Vous savez, j'aurais pu avoir un crâne tout biscornu … Et j'ai eu de la chance j'ai eu la tête que je pensais avoir … Donc cela a fonctionné.


* Associated Press

Kristen Stewart : Hum c'est la seconde fois que je travaille avec ce réalisateur et nous avons vraiment trouvé un point de connivence … Et hum un qui ne nécessite pas de mots. C'est en quelque sorte une compréhension intrinsèque et nous avons en quelque sorte des similitudes … Et j'ai un certain type de processus … Nous abordons le travail de la même façon. Et hum, vous savez, cela signifie simplement que vous pouvez prendre des choses complexes et aller super loin avec elles sans avoir trop de souci à vous faire pour les résultats. Vous savez c'est vraiment quelqu'un qui prend des risques et je pense qu'il est tout simplement un esprit vraiment vraiment brillant et je ferais n'importe quoi pour lui alors je suis impatiente que les gens le voient.

Kristen Stewart : Je joue quelqu'un qui, vous savez, est au service d'une autre personne et d'une façon, qui est pour elle, vraiment sans intérêt … Et, mon expérience avec les personnes qui travaillent dans la mode a toujours été … Il y a toujours eu deux perspectives … Soit les personnes adore vraiment cela et le talent artistique qui en découle et la beauté et l'esthétique et vous savez cela imprime leurs vies ... Cela n'est pas seulement un boulot, c'est en quelque sorte une forme d'art et j'adore ces personnes. Je ne crée pas de vêtements mais je les admire vraiment. Et puis il y a ceux qui … Essaient simplement de gagner un concours de popularité, vous savez, du genre, vous voulez être spécial et cela signifie [que c'est] vide et concrètement étrange et hum … Mon personnage ressent cela ou quelque chose qui ressemble à cela.


Source: NNews

Ashley Greene mentionne Kristen dans une interview avec ET

Dans une interview avec ET, l'actrice Ashley Greene mentionne Kristen, son coming out et sa nouvelle coupe de cheveux. 
Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

 Ashley Greene a encore beaucoup d'amour pour ses partenaires de Twilight.

L'actrice âgée de 30 ans s'est assise avec Katie Krause d'ET lundi pour discuter de la dernière saisin de son émission, Rogue, lorsqu'elle s'est également confiée à propos de sa partenaire de Twilight, Kristen Stewart. Stewart a été particulièrement plus ouverte au sujet de sa vie personnelle depuis qu'elle est apparue dans la franchise vampirique populaire, déclarant qu'elle était 'si gay' lors de son monologue du Saturday Night Live le mois dernier.

'Je suis carrément fière d'elle', dit Greene à ET. 'Je crois que j'ai lu quelque part qu'elle disait que maintenant elle est plus ouverte et honnête et en accord avec elle-même, qu'elle est beaucoup plus heureuse et qu'elle a le sentiment d'être beaucoup plus à l'aise'.

'J'ai l'impression d'avoir entendu beaucoup d'histoires lorsque les gens abordent un coming out de cette façon qui est – je veux dire, c'est quelque chose qui les hante pendant un moment et c'est une chose effrayante et c'est inattendu. Et vous savez, je pense que c'était vraiment courageux de sa part et j'ai le sentiment qu'elle semble être simplement beaucoup plus heureuse'.

Greene, qui dit qu'elle est plus proche de ses partenaires de Twilight, Kellan Lutz et Robert Pattinson, aime également la nouvelle coupe de cheveux rasée, blond décolorée osée de Stewart.

'Il y a certaines personnes qui peuvent peuvent oser des trucs comme ça et elle est magnifique', s'exclame t-elle.

[...]

Source: ETOnline

Certain Woman : Nouveau portrait de Kristen lors du NYFF 2016 pour le magazine ELLE USA

Découvrez un nouveau cliché de Kristen tiré de sa série de portraits shootés pour la promotion de Certain Women lors du Festival du Film de New York 2016 pour le magazine américain ELLE USA, aux côtés de Laura Dern. 



Personal Shopper : Interview de Kristen & Olivier Assayas avec Made In Hollywood

A l'occasion de la press junket américaine de Personal Shopper, Kristen et Olivier Assayas parlent de leur collaboration, du personnage de Maureen, de l'intrigue du film et des fantômes dans une interview avec Made In Hollywood. 




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Journaliste : Comment est venue l’idée de ce film ? L’écriviez-vous pour Kristen ?
Olivier Assayas : Je pense qu’il était inspiré par Kristen, vous savez. Quand j’ai commencé à écrire cette histoire avec une jeune américaine contemporaine, mon point de référence était Kristen car on venait juste de travailler ensemble. C’est aussi simple que ça. Je ne savais pas si elle serait intéressée, si elle voudrait aller dans cette espèce de direction un peu étrange avec moi. Je ne voulais donc pas bloquer les choses, mais à la minute où j’ai terminé d’écrire le script, la première personne à laquelle je l’ai donné a été Kristen. C’était un geste évident. Et dès que je lui ai donné j’ai dû admettre que ce rôle était pour elle dès le premier jour.
Journaliste : Comment c’était de travailler à nouveau avec Olivier ? Saviez-vous qu’il écrivait le scénario pour vous ?
Kristen Stewart : Non. Je ne me souviens plus quand est ce que l’on m’a dit qu’il … Je pense que c’était immédiatement après toi.
Olivier Assayas : Je pense, il me semble que tu étais à Paris et on a bu un verre ensemble et je t’ai dit que j’avais presque fini d’écrire quelque chose. Et je t’ai dit qu’il y avait un rôle dedans qui ...
Kristen Stewart : Est-ce que je peux en faire partie ?
Olivier Assayas : J’ai dit, 'Oh bien sûr que tu peux'. Oui, complètement.
Journaliste : Qu’est-ce qui vous a aidé à vous préparer pour ce personnage de Maureen ?
Kristen Stewart : Il n’y avait aucune préparation qui aurait pu m’aider à jouer Maureen. Au début du film, on vous présente un personnage qui est en plein milieu d’un processus de deuil. Et donc chacune des caractéristiques définies sont en quelques sortes perdues en vous car elles sont perdues en elle. A ce moment-là, elle ne sait plus vraiment qui elle est car elle ne sait pas vraiment pourquoi nous sommes là et si oui ou non les relations ont une importance, car si on les perd si facilement, existent-elles vraiment ? Pourraient-elles exister dans une sorte de domaine interne… est-ce qu’on va finir par faire la même chose… En gros, je n’avais rien pour me préparer à être aussi isolée, et seule et en désaccord avec la logique comme l’est immédiatement Maureen. Elle a certains passages où peut croire en certaines choses momentanément, et ces croyances momentanées la dépassent émotionnellement car elle veut tellement croire en tout ce qui peut être concret pour elle. Et donc la chute, l’apaisement de ces ‘peut être’ réalisations sont vraiment dévastantes. Donc même dans ces moments où elle entre dans un magasin pour acheter un bracelet … Chaque opportunité, chaque seconde même une seconde qui peut paraître vide, il y avait toujours quelques de caché derrière ça. Il y avait toujours quelque chose qu’elle cachait ou il y avait toujours quelque chose dans laquelle elle n’était pas impliquée mais avec laquelle elle aurait aimé impliquée, elle n’avait pas les points de références. Donc les choses qui semblent sans intérêt, ne l'étaient jamais [note du staff : sans intérêt]. Chaque seconde du film est douloureuse, chaque seconde du film fait mal. Et donc je n’ai rien fait pour m’y préparer, j’ai en quelque sorte retenu ma respiration et je me disais, 'Tssssss… Okay, c’est parti ! Commençons maintenant !'.
Journaliste : Est-ce que vous croyez aux esprits ou aux fantômes ?
Kristen Stewart : On répond tous les deux à cette question plus ou moins de la même manière, mais avec des mots différents. Je vais donc vite donner ma réponse et puis il va… car c’est vraiment intéressant. Je pense que l’on interagit tous les jours avec des choses que nous ne pouvons pas forcément toucher ou définir. Je me sens attaché à des choses ou inspiré par des choses que je ne peux pas forcément exprimer à travers une personne ou le ressentit dans une pièce … Vous projetez des souvenirs sur tout ce qui vous entoure. Nous avons des attentes, ou des expériences psychiques parfois quand on se dit, 'Mon Dieu, je savais que ça allait arriver ou peut être que c’est moi qui ai fait que ça se produise. Ou encore peut être que c’est quelqu’un qui a fait en sorte que cela se produise pour moi ! Un esprit ou une énergie'. Je crois en toutes ces choses, je crois aux interactions avec des choses qui sont impossibles à avoir d’une manière externe. Des signes que vous voyez dans des choses, cela vous fait penser que le karma joue un rôle dans votre vie et qu’au final, il y a un motif ou quelque chose comme ça. Ce sont des choses auxquelles je pense, peut être que j’y pense car ces choses ont été mises dans ma tête quand j’étais enfant et maintenant je me dis, 'Oh, peut être que c’est...'. Mais en même temps, je n’ai pas été élevée d’une manière religieuse, donc c’est peut être quelque chose que j’ai inventé. C’est difficile de s’attribuer le mérite des pensées que l’on a, de s’attribuer le mérite d’être un humain. Donc on se dit, 'Qu’est-ce qui est le plus important ?'. Donc oui c’est quelque chose à laquelle je pense tout le temps, même si j’ai oui ou non eu des expériences fantomatiques en terme de voir des fantômes de personnes qui étaient en vie mais qui ne le sont plus. Qui sait ?
Olivier Assayas : Je pense que c’est aussi question d’attention. Maureen est dans une période de sa vie où elle est ultra attentive, ultra sensible par rapport à tout ce qui l’entoure. Elle attend un signe donc tout peut être un signe. Je pense que si l’on fait attention à tout ce qu’il se passe autour de nous, on aura beaucoup de signes. Beaucoup de choses peuvent se connecter à notre processus de pensée et peuvent avoir du sens pour nous. Mais la plupart du temps nous sommes occupés à faire ce que l’on fait et on ne veut pas être lié avec ce qu’il se passe autour de nous, ou ce qu’il se passe au fond de nous. C’est comme cela que l’on projette. Je pense que s’occuper de choses qui sont au-delà de la perception est vital, c’est essentiel car pour moi cela est étrange de penser que ce que l’on voit est la fin de toute chose. Cela ne l’est absolument pas. Je pense qu’il y a beaucoup plus dans le monde, dans la vie que ce que l’on voit.



Personal Shopper : Sigrid Bouaziz mentionne Kristen & Olivier Assayas dans une interview avec W Magazine

Dans une interview avec le magazine W Magazine, l'actrice française Sigrid Bouaziz mentionne Kristen, Olivier Assayas et leur collaboration sur Personal Shopper


Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Journaliste : Qui sont vos icônes de style ?
Sigrid Bouaziz : Chloë Sevigny, parce qu'elle est moderne et sensuelle. Ou Kristen Stewart ; enfantine, ultra féminine et sensuelle, le tout simultanément.
Journaliste : Vous venez tout juste de travailler avec Stewart mais aussi le réalisateur Olivier Assayas dans Personal Shopper. A quoi ressemblait cette expérience ?
Sigrid Bouaziz : J'ai tellement adoré. Les deux étaient tellement attentionnés ; c'était un échange profond, rare et généreux entre nous.

Personal Shopper : Interview de Kristen & Olivier Assayas avec JoBlo

A l'occasion de la press junket américaine de Personal Shopper, Kristen et Olivier Assayas évoquent leur collaboration et leur amitié ainsi que le tournage du projet dans une interview avec JoBlo.




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Journaliste : Parlons de ce film. En tant que fan de ce type de paranormal, il s'agit vraiment d'une approche inhabituelle. Habituellement, on ne voit pas de choses importantes se produire avec une telle subtilité. Pourquoi ? En fait, j'ai adoré.
Olivier Assayas : Parce que je pense que j'ai utilisé la communication avec le surnaturel dans le film avec des façons qui ne sont … Cela ne remplit pas tout le film. Je l'ai utilisé à des moments spécifiques lorsque c'est en fait nécessaire, vous savez, pour exprimer les émotions du personnage de Maureen. Je pense … Je pense que nous avons tous une sorte de communication avec des choses inconnues, des choses invisibles et donc … Je pense sincèrement que vous le savez parce que nous avons une vie intérieure, comme dans les conversations avec des amis qui ne sont pas là, des membres de familles défunts … Vous le savez … Peut importe, cela fait partie de notre vie quotidienne. Donc j'ai pensé … J'étais vraiment excité par l'idée de réaliser le film où la réalité et le surnaturel peuvent … Là où vous pouvez … Là où ils peuvent communiquer. Il y a des portes entre eux.
Journaliste : Chouette. Pour vous, comme pour Olivier auparavant … Comment la relation a t-elle évolué ? Parce qu'il s'agit d'une performance plutôt courageuse.
Kristen Stewart : Merci ! Huuum je veux dire naturellement et probablement juste alimenté par un désir. Vous savez, je je ne sais pas vraiment comment à quoi cela ressemblerait d'écrire un scénario et d'avoir quelque chose qui soit en quelque sorte une base et fondamental et personnel et ensuite voir cela transférer sur quelqu'un d'autre parce que je l'aurais aidé à faire n'importe quoi … Vous savez, j'ai fait Clouds Of Sils Maria et on est devenus amis et on adore vraiment travailler ensemble … Mais lorsque quelqu'un est capable de … Lorsque tout d'un coup rien ne se transforme en un désir égoïste, personnel et et … Et que toutes les personnes qui sont impliquées ont une main dessus … C'est … C'est différent … C'est une version différente de la réalisation … Hum c'est plus attentionné et une exploration et en quelque sorte cela devient le nôtre et … Et donc ouais cela devient juste quelque chose de meilleur qui matche absolument. Les choses deviennent en quelque sorte plus profondes. Enfin, on a simplement été capable de continuer sur notre lancée.
Journaliste : Ouais, je peux voir la confiance. Je veux dire, je peux ressentir littéralement … Je peux voir la confiance devant votre performance et dans la façon dont vous avez dirigé …
Olivier Assayas : Je pense … Je pense que toutes les performances sont basées sur la confiance. Je veux dire dans le sens où c'est … Parce que je pense que les acteurs donnent beaucoup. Je veux dire c'est comme cela [que cela se passe] et ils prennent beaucoup de risques, même en termes d'essayer des choses. Vous savez, parfois, les acteurs essaient des choses et cela fonctionne. Parfois, cela fonctionne pas mais mais vous avez besoin de faire confiance à votre réalisateur parce que savoir qu'il va utiliser la version qui a fonctionné plutôt que la pire version qui n'a pas fonctionné, vous voyez. Donc, s'il n'y a pas de confiance, alors l'acteur va prendre moins de risques … Et … Et c'est la même chose pour … Pour ce que l'on a tourné dans Personal Shopper, vous savez. J'ai en quelque sorte créé de longues prises, de très longues séquences et on a fait des séquences en travelling et je n'avais aucune idée ce que cela allait donner. J'ai vraiment laissé cet espace de création à Kristen.

[Bande annonce du film]


Source: JoBlo
Via: TeamKristenSite

mercredi 22 mars 2017

Soutenez le projet caritatif 'Planned Parenthood' pour le 27 ème anniversaire de Kristen !

Comme chaque année  à quelques semaines de son anniversaire, le 9 avril, la communauté de fans de Kristen se mobilise dans le monde entier pour soutenir une cause qui lui tient à cœur et lever un maximum de fonds qui seront reversés à une association en liant avec cette cause.

Pour son 27ème anniversaire, après un vote proposé au fans sur Twitter, la cause de la famille et protection du "Planned Parenthood"   a été choisie et la levée de fonds est organisée en faveur du 'Planned Parenthood'(aka le Planning Familial) qui est menacé aux Etats-Unis depuis les dernières élections. Le Planning Familial est un mouvement militant qui prend en compte toutes les sexualités, défend le droit à la contraception, à l’avortement et à l’éducation à la sexualité. Il dénonce et combat toutes les formes de violences,  lutte contre le SIDA et les IST, contre toutes les formes de discrimination et contre les inégalités sociales.

  
Vous pouvez faire un don en ligne sur l'événement créé pour l'occasion en cliquant ICI puis sur 'Donate to my Fundraiser'





Retrouvez le collectif pour le projet d'anniversaire de Kristen sur les réseaux sociaux en cliquant sur les liens suivants : 


mardi 21 mars 2017

Kristen en couverture du magazine américain V Magazine [Printemps 2017]

Kristen, reine des magazines, le retour ! En effet, elle pose en couverture du magazine américain V Magazine, pour son numéro printemps 2017, qui la qualifie d' 'Esprit Libre'. Elle a réalisé un photoshoot sexy et coloré avec le photographe Mario Testino.
Dans une interview menée par Chloe Sevigny, sa partenaire dans le film Lizzie, elle parle son rôle dans Personal Shopper, son métier, la célébrité, les réseaux sociaux ou encore Karl Lagerfeld.


* Photoshoot

 

Photographie - Mario Testino
Stylisme - Paul Cavaco
Maquillage - Tom Pecheux
Coiffure - Adir Abergel
Manucure - Lisa Jachno

* Outtakes





* Cliché BTS des coulisses du photoshoot


Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


* Preview de l'interview


Notre star en couverture du numéro V106, Kristen Stewart, est une force à prendre en considération dans le cinéma et également dans la mode. Ici, elle se confie à Chloe Sevigny, discute de son rôle dans le thriller psychologique Personal Shopper et pose pour Mario Testino. Précommandez votre copie maintenant pour lire l'interview complète.

A propos de la représentation de la technologie dans Personal Shopper'Quand on parle à quelqu'un au téléphone, il y a un échange déchiffrable et compréhensible. Mais avec les SMS et les réseaux sociaux, c'est essentiellement un dialogue avec soi-même et son interprétation d'une ombre. Ce n'est pas que cela n'est pas valable ; c'est juste un nouveau langage'

A propos des médias – 'J'étais devant 500 appareils photo pour faire la promotion de mon film, mais pas devant le bon. Pas l'intime. Pas celui qui m'importe vraiment'

A propos de sa relation avec la mode et Karl Lagerfeld – 'Depuis le début, Karl m'a toujours fait sentir qu'être moi-même était la bonne attitude à adopter. Et dans le monde [de la mode], c'est rare.  C'est un artiste compulsif, obsessionnel et c'est contagieux. Et il est gentil. Il est ce qu'il est pour une bonne raison. J'ai de la chance d'être aussi régulièrement dans son univers'

A propos de l'impact des réseaux sociaux et de la technologie sur notre vie quotidienne – 'Mais vous devenez également accro que cela vous frappe vous-même et avec vous-même, toutes les sept minutes environ, et vous finissez par perdre tant de temps en validant simplement quelque chose de très superficiel en vous-même. Cela nous a vraiment changé'

A propos des exigences d'Hollywood et de la façon dont elle fait face – 'Je sais que cela ne semble n'être que quelques semaines ou quelque chose du genre, mais entre Cannes et le Festival du Film de New York, il semble que je dois me forcer à me dire, 'Ok non, cesse d'être externe. Assez du rendement'. Parfois, vous avez besoin – cela semble si cliché – méditer sur la reconstitution du puits'

* Réseaux sociaux


'Notre star en couverture de l'édition #V106 est Kristen Stewart ! Rendez vous sur le lien dans notre bio où elle se confie à propos de @chloessevigny, à propos de son nouveau film Personal Shopper et resplendit dans un photoshoot coloré avec @mariotestino et @paulcavaco. Edition en presse le 9 mars, disponible en pré commande maintenant. #KristenStewart porte un blazer @chanelofficial'

'Quand on parle à quelqu'un au téléphone, il y a un échange déchiffrable et compréhensible. Mais avec les SMS et les réseaux sociaux, c'est essentiellement un dialogue avec soi-même et son interprétation d'une ombre. Ce n'est pas que cela n'est pas valable ; c'est juste un nouveau langage'. La star en couverture de l'édition #V106 #KristenStewart parle de la technologie, de son nouveau film Personal Shopper et plus dans le le lien dans notre bio. Edition en presses le 9 mars. Photographie par @mariotestino, stylisme par @paulcavaco' 



'J'étais devant 500 appareils photo pour faire la promotion de mon film, mais pas devant le bon. Pas l'intime. Pas celui qui m'importe vraiment'. Kristen Stewart se confie à @chloessevigny dans son interview pour la couverture du numéro #V106 photographiée par @mariotestino, stylisée par @paulcavaco.  Commandez votre copie maintenant sur vmagazineshop.com et voyez plus de l'interview dans le lien dans notre bio. Edition en presses le 9 mars. #KristenStewart porte un blazer Emporio @armani, des collants @hueofficials et des chaussures @jimmychoo'


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...