vendredi 29 janvier 2016

Certain Women : Citations de Kristen par Vanity Fair (Sundance 2016)

Vanity Fair a compilé les citations de Kristen lors de la première session questions/réponses après l'avant première de Certain Women, lors du Festival du Film de Sundance 2016. Elle parle du film, des personnages ou encore de la réalisatrice Kelly Reichardt.


Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Depuis sa retraite de la franchise Twilight, Kristen Stewart a été d'une candeur rafraîchissante à propos du fait de vouloir utiliser son pouvoir sur le box office pour aider à donner le feu vert aux projets qu'elle veut vraiment faire à ce stade de sa carrière – des films indépendants. Après une série de films intéressants comme Camp X-Ray, Still Alice et Clouds Of Sils Maria – le dernier lui a valu le prix d'interprétation le plus réputé de France, cimentant sa légitimité à l'écran en tant qu'actrice dramatique – Stewart s'est envolée pour Park City dimanche pour présenter son dernier long métrage indépendant, Certain Women de Kelly Reichardt.

Adapté de Both Ways Is The Only Way I Want It par Maile Meloy, le long métrage suit trois histoires distinctes centrées sur des femmes menant des existences calmes dans une petite ville du Montana. Le chapitre de Stewart conclut le drame – après les récits mettant en vedette Laura Dern et Michelle Williams – et se révèle être le plus émouvant (à ce spectateur au moins). L'actrice joue une nouvelle avocate qui accepte un emploi à quatre heures de chez elle pour donner un cours du soir, où elle se lie d'amitié avec une éleveuse solitaire (Lily Gladstone). Les femmes interprètent leur temps passé ensemble de manière très différente et l'attrait de ce 'connexion manquée' maladroite, rustre fait partie de ce qui a attiré Stewart pour le film.

Pendant une session de questions/réponses après l'avant première, Stewart a dit au public qu'elle avait signé avant tout parce qu'elle 'est une fan de Reichardt'. Mais d'autre part : 'Kelly est focalisée sur les choses que les gens ratent', a dit Stewart au sujet de la réalisatrice de Wendy Et Lucy. 'Elle est vraiment incroyablement bonne pour mettre en évidence les non dits et l'invisible – les petites choses sur lesquelles vous réfléchissez lorsque vous rentrez chez vous dont vous n'avez jamais pensé à exprimer à quelqu'un, que vous ne trouvez généralement dans les films [parce que] les gens n'écrivent pas à propos de ces choses'.

'Il y a des petites connexions manquées et des petites conversations qui sont complètement séparées – vous pensez avoir un échange avec quelqu'un qui est la définition en soi d'une conversation mais parfois elle est interprétée d'une manière différente', a expliqué Stewart. 'Et j'ai pensé que c'était simplement parfait'.

Plus tard dans la conversation, lorsqu'un membre du public a fait remarquer le rythme parfois lent de Certain Women, Stewart a rapidement sauté sur l'occasion pour prendre la défense de la réalisatrice.

'En fait c'est une chose vraiment, vraiment unique d'avoir [une réalisatrice avec] qui se limite de s'asseoir et de regarder [au lieu de] de vous emballer et de vous inculquer cette notion spécifique', a dit Stewart. 'Il ne se passe pas énormément de choses. Ses films sont tellement maîtrisés … Elle est super réfléchie dans son approche. C'est lent et régulier et le fait qu'elle ait la patience et de l'intérêt pour les choses que les gens ne regardent pas normalement est le rythme de ses films – le confort de ne rien regarder parce qu'il se passe toujours quelque chose'.

Stewart a déjà parlé de la façon dont elle a choisi les projets, déclarant, 'J'aime vraiment être époustouflée, je suis mes tripes'. Elle a également expliqué à quel point elle ne se préoccupe pas de la direction que prend sa carrière du moment qu'elle collectionne les expériences qui l'inspirent.

'Je suis complètement disposée à bondir sur quelque chose si je suis intéressée par une personne qui est impliquée dedans ou une ligne que mon personnage dit et que j'ai toujours rêvé de dire', a déclaré Stewart l'année. Et même si signer pour un projet ayant un aspect séduisant mène à un énorme fiasco, Stewart reste indifférente. 'C'est se dire, 'Je vais faire un mauvais film'', a t-elle dit, ajoutant qu'elle est complètement en phase avec cette fatalité. 'Je me dis, 'Peut importe … Je ne l'ai [le film] pas fait seule !'.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...