jeudi 28 janvier 2016

Certain Women : Kristen dans les studios de The Hollywood Reporter lors du Festival de Sundance [24.01.2016]

Pour assurer la promotion de son prochain film Certain Women, Kristen participe à une inteview et un photoshoot avec la réalisatrice Kelly Reichardt et l'actrice Lily Gladstone dans les studios de The Hollywood Reporter lors du Festival du Film de Sundance 2016.

* Photos




* Interview


Traduction faite par le Staff de Kstew France. Merci de nous créditer AVEC lien si vous la reprenez ailleurs.

Kristen : J'ai de la chance d'avoir toujours travaillé avec d'incroyables ... Ma mère est cool. Elle est vous savez vraiment créative, comme une personne survitaminée et vraiment géniale. Donc c'est peut être ... Je veux dire ça faut du travail génial. Vous savez j'ai commencé à travailler avec des gens vraiment incroyables et je n'ai en quelque sorte jamais arrêté. J'ai toujours côtoyé des femmes vraiment géniales et j'ai été choisie par des femmes vraiment géniales. Ouais c'est bizarre de généraliser ce genre de choses, n'est-ce pas ? Tellement aléatoire. C'est simplement l'une de ces choses sur lesquelles vous commencez à parler, on dit, 'Oh ouais, ces filles ont fait ces films et yeah nous sommes toutes des filles !'. Et on dit, 'Ouais et à propos du film ?'. Vous voyez ce que je veux dire ?


Traductions faites par le Staff de Kstew France. Merci de nous créditer AVEC lien si vous les reprenez ailleurs.

Kelly Reichardt : Le film contient 3 histoires. Il se déroule à Livingstone, dans le Montana. Il s'agit en quelque sortes des épreuves de 3 groupes différents de personnes dont les vies ne s'entrecroisent pas tant que ça.
Kristen Stewart : Ma pote, je pense que tu as peut être fait 5 secondes de trop mais sinon c'était très bien.
Kelly Reichardt : Oh merci beaucoup !
Lily Gladstone : C'était très bien.

[Générique The Hollywood Reporter]

Kristen Stewart : Je joue une fille qui s'appelle Beth Travis qui vit dans un train train quotidien fatigant et qui rencontre le personnage de Lily en quelque sorte par défaut et qui est tellement tiraillée à l'intérieur d'elle par le fait que sa vie au jour le jour est difficile pour remarquer en quelque sorte autre chose qu'elle-même. Ce qui m'a personnellement attiré était le fait que ce soit vraiment triste de regarder deux personnes qui sont sur deux plans complètement différents penser que peut être elles comprennent en quelque sorte quelque chose mais vous avez simplement deux conversations séparées et cela en dit beaucoup sur la manière dont Kelly regarde les choses, comme si ne pas aimer quelqu'un est la meilleure chose [Rires de Kelly et Lily]. Huuuuuum.
Lily Gladstone : La seule chose que je puisse dire à propos de ça, c'est que c'est génial à ce niveau de travailler avec votre réalisatrice qui vous regarder simplement comme, 'Je sais je suis désolée !'. Malgré tout, j'adore ça parce que c'est l'une des choses que j'aime le plus à propos de ces personnages. Vous ne savez pas ce qu'elle cherche. Elle est dans son train train quotidien elle aussi. Elle passe tout son temps avec des animaux. Je pense que le lit est peut être la personne avec laquelle elle a eu le contact visuel du mois donc …
Kristen Stewart : Je pense que je ne la regarde jamais …
Lily Gladstone : Ouais deux fois … Je crois que nous avons un contact visuel deux ou trois fois.
Journaliste : Et Kristen, comment était-ce de vivre dans le Montana ?
Kristen Stewart : Hum c'était cool. Je n'y suis pas allée très longtemps. J'y suis restée deux semaines et demi ou quelque chose comme ça … Et je n'ai pas vécu à Livingstone … C'était vraiment une très jolie ville mais je suis restée au milieu de nulle part et c'était magnifique. Je suis venue en voiture depuis L.A également. Mon personnage conduit beaucoup. J'ai vraiment adoré être au volant parce que c'est magnifique et je ne l'ai fait qu'une fois. En termes de beauté physique aux Etats Unis, c'est vraiment époustouflant.



Article écrit

'En termes de beauté physique aux Etats Unis, c'est vraiment époustouflant', a dit Stewart au sujet du tournage dans le Montana.

Dans Certain Women, Kristen Stewart n'a pas de contact visuel avec sa partenaire Lily Gladstone.

'Je crois que nous avons un contact visuel deux ou trois fois', a plaisanté Gladstone avec The Hollywood Reporter lors du Festival du Film de Sundance 2016.

C'est parce qu'il s'agit d'un film de Kelly Reichardt, qui suit les histoires de trois femmes dans une petite ville dans le Montana, qui les a choisies dans le rôle de deux femmes qui sont coincées dans leur train train quotidien.

Basé sur des histoires courtes par Maile Meloy, Certain Women présente Stewart dans le rôle d'une nouvelle avocate qui se retrouve coincée à enseigner dans un cours du soir qui l'oblige à conduire pendant quatre heures dans toutes les directions. Là, elle rencontre une jeune éleveuse (Lily Gladstone), qui est également à la recherche d'un sens à sa vie.

'Ce qui m'a personnellement attiré était le fait que ce soit vraiment triste de regarder deux personnes qui sont sur deux plans complètement différents penser que peut être elles comprennent en quelque sorte quelque chose mais vous avez simplement deux conversations séparées',  a expliqué Stewart concernant le fait de rejoindre le projet.


Et concernant le tournage dans le Montana, malgré tout seulement pour une courte période (avec la route depuis Los Angeles), 'En termes de beauté physique aux Etats Unis, c'est vraiment époustouflant'.

'Elle a la patience et de l'intérêt pour les choses que les gens ne regardent pas normalement', dit l'actrice à propos de la réalisatrice Kelly Reichardt durant l'avant première à Sundance.


Le dernier film de la réalisatrice Kelly Reichardt, Certain Women, a eu son avant première à Sundance dimanche soir, et tandis que deux de ses actrices principales - Laura Dern et Michelle Williams - étaient dans l'incapacité d'assister au festival, la troisième, Kristen Stewart, est montée sur scène avec Reichardt et plusieurs membres de la distribution pour parler du film après sa projection. 

Basé sur les histoires courtes par Maile Meloy, Certain Women suit trois histoires de femme dans une petite ville dans le Montana.  Stewart joue une nouvelle avocate qui se retrouve coincée à enseigner dans un cours du soir qui l'oblige à conduire pendant quatre heures dans toutes les directions. Là, elle rencontre une jeune éleveuse (Lily Gladstone), qui est également à la recherche d'un sens à sa vie.


'Je suis une fan de Reichardt', a déclaré Stewart. 'Je pense en particulier à notre histoire, Kelly est en quelque sorte concentrée sur les choses que la plupart des gens ratent. Elle est vraiment bonne pour mettre en évidence le non dit et l'invisible'.

Le dernier film de Reichardt, qui a précédemment tenu la barre de Night Moves et Wendy Et Lucy (dans lequel apparaît également Williams), met en valeur le paysage de la ville du Montana, ainsi que les petits mouvements, parfois banales, de ses personnages principaux. 


Stewart a dit que les interactions - et surtout le manque d'interaction réel - entre son personnage et celui de Gladstone était d'un intérêt particulier pour elle. 'Il y a des petites conversations qui sont complètement séparées - vous pensez que vous avez un échange avec quelqu'un ... Mais parfois vous êtes simplement seul', a t'elle dit. 'J'ai pensé que c'était si parfait et triste, triste, triste'.

Reichardt a dit qu'elle est d'abord tombée sur les histoires courtes de Meloy dans une librairie de Portland. 


'J'ai tout de suite su que je voulais faire un film de ses histoires', a t-elle dit. 'Elles étaient faites pour moi - les paysages, les gens dans les paysages, beaucoup de tâches - toutes mes choses préférées'.

La cinéaste a passé une année à tester différentes histoires pour voir ce qui irait bien ensemble. Ensuite, une fois que le scénario a été fait, Reichardt a dit que l'accent a été mis sur le scénario et le tournage dans le Montana. 'Une fois que j'ai posé mes pieds sur le sol, je ne suis pas revenue sur les histoires', a t'elle dit. 


'Ses films sont super attentionnés dans leur approche et lents et réguliers', a ajouté Stewart à propos de la stimulation de Reichardt. 'Le fait qu'elle ait la patience et de l'intérêt pour les choses que les gens ne regardent pas normalement, c'est ce qui rythme ses films. C'est confortable de ne rien voir - parce qu'il y a toujours quelque chose de là-bas'


Elle a ajouté : 'Elle laisse vraiment les gens vivre - c'est rare'.


Source The Hollywood Reporter: 1 2
Source: @BeccaMFord
Via KristenStewartDailyNews; 1 2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...