dimanche 15 mai 2016

Café Society : "Pourquoi Woody Allen a pensé à Kristen Stewart pour son nouveau film" - Los Angeles Times

Interview de Woody Allen et Kristen par le LA Times; le premier explique pourquoi il a choisit Kristen pour le rôle de Vonnie. Kristen explique le processus du casting et son expérience sur le tournage du film avec Woody Allen



Traduction faite par le Staff de Kstew France. Merci de nous créditer AVEC lien si vous la reprenez ailleurs.

Il peut sembler que Woody Allen soit guidé par infrarouge quand il en vient à choisir de jeune talent : Emma Stone, Jesse Eisenberg, Miley Cyrus, et Freida Pinto ont été certains des acteurs millénaires qu'il a embauché ces dernières années.

Mais le dernier choix de jeunesse pour son casting du réalisateur -- Kristen Stewart dans le film de romance situé dans les années 30 "Café Society" -- a été fait pour des raisons très spécifiques.

" J'avais besoin de quelqu'un qui pouvait jouer une adorable jeune fille du Nebraska durant une seconde... et ensuite plus tard dans le film vous la voyez dans des fourrures avec des bijoux et elle s'est transformé en une beauté sophistiquée dans le Manhanttan cosmopolite," dit Allen en parle du rôle, qui se poursuit, entre autres choses, par l'évolution de son personnage qui passe de secrétaire à Dame de la société.

"Kristen," ajoute-t-il. "Pouvait faire les deux."

Stewart dit qu'Allen n'a pas toujours été convaincu de ses aptitudes; elle a même dû auditionné pour son rôle. "La petite femme qui papillonne n'était pas quelque chose qu'il avait vu initialement donc j'ai du faire mes preuves," dit Stewart aux journalistes. Et elle est entrée dans ce projets avec ses propres doutes: après tout, le style de jeu de Stewart et l'esthétique de réalisation d'Allen sont tous les deux assez spécifique - à pas complètement synonymes.

"Dans un premier temps, j'étais vraiment consciente de [son style] et je me demandais si j'allais pouvoir m'intégrer dans tout ça," dit-elle. "Heureusement une fois qu'on a commencé, ce [ton] qui est familié est arrivé de manière intrinsèque."

Bien sûr, pour toutes les qualités de son jeu, Stewart arrive avec le bénéfice ajouté d'une nouvelle démographie : des légions de jeunes fans qui ne serait pas forcément intéressé en premier lieu à un film de Woody Allen. (Ce qui est un atout particulièrement important pour le distributeur Studios Amazon, qui ont payé une belle somme pour Café Society)

Quelques soient les raisons de son embauche, "Café Society" poursuit une course robuste sans relâche vers la maison des arts pour l'ex Bella Swan, lui offrant une sorte de réfutation pour le début de sa carrière. (Durant ce festival elle poursuivra sa collaboration avec le réalisateur français Olivier Assayas avec le film Personal Shopper). Etant donné la migration de Stewart d'une des plus grosse franchise blockbuster de la planète vers des films plus spécifiques et des prestiges - et étant donné que l'histoire de Café Society se passe dans le monde du commerce par dessus l'art -  c'est un sujet qui était dans tous les esprits mercredi.

"Il y a définitivement une ferveur intense et indéniable qui apparait, " dit-elle de son expérience au sein de l'Hollywood moderne. "Et c'est vraiment évident quand des gens se fiche de se genre de truc artistique."

Le jeu d'acteur, continue-t-elle, ce n'est pas quelque chose qu'elle fait "parce que vous voulez divertir les gens et vous faire pas mal d'argent. La plupart des gens font ça pour ça. Ce n'est pas une mauvaise chose. Mais si ça ne vous tient pas les mains avec le désire irrépressible de faire de l'art, et bien ça craint. C'est assez effrayant."





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...