lundi 30 mai 2016

Cannes 2016 : Interview de Kristen avec The Guardian

A l'occasion de la press junket de Personal Shopper lors du Festival de Cannes 2016, Kristen évique l'intrigue et le fond du film et son personnage de Maureen dans une interview avec The Guardian.



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Kristen Stewart – 'Parfois j'ai un peu le sentiment qu'on me coupe les membres'

La star de Personal Shopper d'Olivier Assayas, dans lequel elle joue une assistante d'un mannequin immensément célèbre, dit qu'elle a le sentiment parfois d'être affaiblie par la célébrité et partage ses réflexions sur le surnaturel.

Le manque de liberté qui vous est accordée par le fait d'être célèbre vous donne en quelque sorte le sentiment 'que l'on vous coupe les membres', a déclaré Kristen Stewart à la presse lors du Festival du Film de Cannes.

L'actrice parlait lors de la conférence de presse pour le drame surnaturel d'Olivier Assayas, Personal Shopper. Le second film à Cannes dans lequel elle apparaît (l'autre est Café Society de Woody Allen, qui a ouvert le Festival la première semaine), Personal Shopper la voit jouer Maureen, un médium qui, pendant les heures de la journée, aide un mannequin célèbre pour ses choix vestimentaires.

Stewart a dit qu'elle aimait à quel point son personnage était 'capable' et – en tant que personne qui fait appel à des assistants personnels elle-même – a déclaré qu'elle enviait la liberté de Maureen.

'Vous avez le sentiment d'être incapable d'aller dans le magasin. Eh bien, techniquement, vous pouvez, mais cela prouve que cela n'en vaut pas la peine logistiquement', dit-elle. 'C'était amusant de jouer quelqu'un qui était tellement capable. Parfois, j'ai un peu le sentiment qu'on coupe mes membres. Cela ne veut pas dire que [la célébrité] est un mauvais sentiment, mais c'est surréaliste'.

Le film d'Assayas combine la satire de l'industrie de la mode avec le drame familial et l'horreur supernaturelle. Maureen est en deuil de son frère jumeau, Lewis, qui était également un médium. La paire avait conclu avant qu'il ne meure que le premier d'entre deux qui disparaîtrait enverrait un signe à l'autre si l'au-delà existe. Nous rejoignons Maureen alors qu'elle attend que Lewis prenne contact.

Interrogée sur le fait de croire ou non aux fantômes, Stewart a déclaré que, même si elle avait eu peur d'eux, elle était agnostique à propos de l'existence du surnaturel.

'Je ne sais vraiment pas', a t-elle déclaré. 'Mais, je suis vraiment sensible – cela va paraître génial entre guillemets – je suis vraiment sensible aux énergies. Je crois vraiment que je suis poussée par quelque chose que je ne peux pas vraiment définir et donc je ne peux pas nécessairement prendre la responsabilité, mais cela me donne le sentiment que nous ne sommes pas seuls'.

Personal Shopper a rencontré une réaction mitigée de la part des critiques après sa première projection à Cannes hier soir [note du staff : lundi 16 mai], avec quelques membres du public le saluant par des huées., la même forme de rétroaction qui a été livrée à American Honey d'Andrea Arnold la semaine dernière. Interrogée sur le fait de savoir si l'accueil vocal l'a dérangé ou non, Assayas, un habitué du Festival, a rigolé et déclaré qu'il devait s'attendre à l'inattendu de la part de Cannes.
'Les films ont leur propre vie', a t-il dit. 'Ce qui est excitant à propos de Cannes, c'est qu'hier, personne n'avait vu ce film et aujourd'hui, il est face au monde entier. Il s'agit d'un moment vraiment basé sur l'instant, très puissant. C'est comme donner naissance. Les gens ont des attentes sur ce qu'il sera. Vous ne vous attendez à rien à Cannes. Vous avancez simplement avec le flux'.

'Imaginez si les gens vous avaient hué lorsque vous avez donné naissance', a blagué l'acteur allemand Lars Eidinger, qui joue le petit ami de la patronne du personnage de Stewart dans le film.

Stewart tout comme Eidinger ont travaillé avec Assayas auparavant sur son film Clouds Of Sils Maria. Ce film a été présenté en compétition à Cannes il y a deux ans. Stewart, de nouveau jouant le rôle de l'assistante personnelle d'une célébrité, est devenue la première actrice américaine à remporter un César, l'équivalent d'un Oscar en France.

'Il y a une lumière qu'il allume en moi qui est plus forte que ce que je n'ai jamais ressenti auparavant', a t-elle dit à propos de sa relation professionnelle avec Assayas. 'Je mène ma carrière par le sentiment et je le ressens'.

Dans une scène centrale dans Personal Shopper, Maureen est en proie à un agresseur virtuel inconnu qui lui envoie des SMS effrayants. Stewart, tout en répondant à une question sur la nature de la technologie moderne avec ses pensées à propos de la façon dont il est dangereux d'être trop déconnecté du monde réel, a été interrompue par un téléphone portable appartenant à un membre de la presse.

'Bordel, il se passe quoi ?', a t-elle dit.

Au cours de la conférence de presse, un assistant – un grand homme musclé dans un costume sombre – se tenait dans un coin de la pièce tenant une paire de baskets pour Stewart pour le moment où elle serait prête à partir.


Source: TheGuardian

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...