vendredi 27 mai 2016

Cannes 2016 : Interview de Kristen & Olivier Assayas avec ET

A l'occasion de la press junket de Personal Shopper lors du Festival de Cannes, 2016, Kristen et le réalisateur Olivier Assayas reviennent sur leur relation, le tournage du film et le personnage de Maureen dans une interview avec ET.
Pour visionner l'interview, cliquez ici
Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs
Kristen Stewart : J'étais nerveuse lorsque j'ai lu le scénario de Personal Shopper parce qu'il l'a écrit pour moi et je me suis dit, 'Que faire si je ne l'aime pas ? Que faire si je n'ai pas ça en moi ?'. L'idée de lui dire que c'était inacceptable … Mais heureusement j'ai lu le scénario et c'était simplement parfait pour moi de manière choquante à ce moment-là … C'était vraiment le bon moment pour moi de jouer ce rôle.

[Extrait du film]

Olivier Assayas : Je pense qu'elle est extraordinaire. Vous savez, je n'ai pas assez de compliments pour elle. Je pense qu'elle est une actrice unique, je pense qu'elle est la personne véritablement la plus authentique et ce qu'elle donne dans un film est fantastique donc j'ai le sentiment d'être incroyablement privilégié de travailler avec elle.

[Extrait du film]

Kristen Stewart : Vivre avec ça pendant 2 mois et demi et travailler 16 heures par jour, 6 jours par semaine … Travailler pour Chanel pendant le 7ème jour … Et ça toutes les semaines … J'ai huuuum … J'ai vraiment adopté le look qui va avec le film, ce vers quoi je m'efforçais d'aller … Je ressemblais à un zombie à la fin de ce film. Mais c'est ce pourquoi je me battais. Donc, cette famille et cet engagement mutuel à cette cause … Rien ne me rend plus heureuse que ça … Alors c'était compliqué mais rien ne m'a rendu plus heureuse de paraître mauvaise mine … Constamment.
J'aimerais avoir un visage différent lorsque je me lève le maintenant pour pouvoir sortir faire quelques courses. Mais, je ne suis pas en lutte avec ça … Une version de moi-même … Maureen est en proie avec une haine sérieuse et elle est vraiment en conflit et en quelque sorte coupable vis à vis de ce vers quoi elle est attirée. Et je ne partage pas ça [avec elle]. Il s'agit vraiment d'un mauvais endroit. Je me suis sentie désolée pour elle dans ce sens-là. Je comprends ses idées, je comprends carrément fait de ne être capable de trouver l'équilibre entre l'esprit et le corps et en quelque sorte lutter avec ça. Par chance, je me sens plutôt bien dans ma peau. Cela a pris du temps. Mais je me sens bien.
Source: ET

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...