vendredi 20 mai 2016

Cannes 2016 : Interview de Sigrid Bouaziz avec Madame Figaro

A l'occasion de la press junket de Personal Shopper lors du Festival de Cannes 2016, l'actrice française Sigrid Bouaziz parle du film, d'Olivier Assayas et Kristen dans une interview avec Madame Figaro.
20h. Rendez-vous nous est donné dans la suite Chanel, située dans l'hôtel Majestic à Cannes. Sigrid Bouaziz est en train de se faire coiffer. L'actrice monte les marches pour le film Personal Shopper d'Olivier Assayas où elle incarne la petite amie du frère décédé de Kristen Stewart. Comme sa partenaire, égérie de la maison de la rue Cambon, l'actrice va présenter le film dans une tenue griffée du double C. Pour l'occasion, elle a opté pour une robe de la collection des Métiers d'Art Paris-Rome et des bijoux Chanel Joaillerie. A quelques minutes de la montée des marches, Sigrid Bouaziz s'est confiée à nous.
Journaliste : Olivier Assayas vous a dirigée dans Personnal Shopper. Comment s'est passée votre collaboration ?
Sigrid Bouaziz : Merveilleusement bien. J'étais déjà ravie qu'il prenne contact avec moi pour le rôle. Et il m'a permis d'aller chercher des choses précieuses que je n'aurais jamais pu espérer pouvoir donner à ce moment-là de ma carrière. Il m'a laissé une place et une liberté de proposer des choses énormes. Notre relation était basée sur une grande confiance et nous nous sommes compris sans avoir besoin de beaucoup parler.
Journaliste : Et avec Kristen Stewart ?
Sigrid Bouaziz : C'est quelqu'un de tellement intense. Sur le tournage, il y avait une forme de bienveillance et de confiance. On savait de quoi on allait parler tous ensemble. Avec elle, les premiers contacts ont été très forts. On a commencé par une scène de la fin du film, dans un café parisien. On s'est serré dans les bras et on a compris qu'il se passait quelque chose.
Jounaliste : Monter les marches à Cannes était-il un rêve de petite fille ?
Sigrid Bouaziz : Bien sûr ! Un rêve d'enfant, d'adolescente. Je regardais la télévision et je voyais Cannes, la montée des marches, le cinéma ... Je crois que dans le monde entier ça fait rêver. Et aujourd'hui, la célébrité devient un peu indispensable pour travailler et le Festival offre une visibilité énorme.
Journaliste : Un souvenir de votre premier Cannes ?
Sigrid Bouaziz :  Alors que je débutais, je suis venue 24h voir Melancholia et j'étais extrêmement impressionnée d'être là dans cette grande salle, avec une Kirsten Dunst vraiment époustouflante dans ce film... Cela m'a vraiment marquée. Cela donnait vraiment envie d'être là.
Journaliste : Avez-vous fait appel à un personal shopper pour la tenue que vous allez porter pour monter les marches ?
Sigrid Bouaziz : Non, je l'ai choisie avec l'équipe de Chanel. Mais je l'avais déjà repérée ! Je l'aime beaucoup parce qu'elle est courte déjà. Et aussi parce qu'elle est à la fois très Chanel et très rock'n roll.
Journaliste : Et dans la vie de tous les jours, que trouve-t-on dans votre dressing ?
Sigrid Bouaziz : J'aime bien mélanger. J'ai un style assez rock et en même temps seventies. En fait, je fonctionne beaucoup à l'instinct.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...