lundi 16 mai 2016

Cannes 2016 : Interview d'Olivier Assayas avec Screendaily

A l'occasion de la press junket de Personal Shopper lors du Festival de Cannes 2016, le réalisateur français Olivier Assayas mentionne Kristen et parle de leur collaboration sur ce second film.


Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Kristen Stewart apparaît dans le dernier long métrage du réalisateur de Clouds Of Sils Maria, qui joue dans la compétition de Cannes

Olivier Assayas et Kristen Stewart sont d'abord apparus ensemble à Cannes en 2014 pour Clouds Of Sils Maria et sont de retour cette année avec l'histoire de fantôme Personal Shopper.

Dans une performance envoûtante, révélatrice, Stewart joue Maurren, qui tente de communiquer avec son frère jumeau décédé tout en occupant un emploi de styliste d'une célébrité narcissique.

Assayas s'entretient avec Screendaily au sujet du casting de Stewart et du plongeon dans un monde de l'esprit.

Screendaily : Avez-vous eu Kristen Stewart à l'esprit lorsque vous avez écrit Personal Shopper ?
Olivier Assayas : Ce fut un processus compliqué. Je n'aurais jamais écrit le rôle de Maureen de cette façon si je n'avais pas travaillé avec Kristen sur Clouds Of Sils Maria. À l'époque, je pensais que ce serait peut être un peu trop extrême pour elle.

Screendaily : Qu'est-ce qui vous a fait changer d'avis ?
Olivier Assayas : Il s'est avéré que Kristen était à Paris lorsque je venais de finir le scénario. Nous nous sommes assis et à la fin de la conversation, j'ai pensé que j'avais perdu la tête d'imaginer que je pourrais faire ce film sans elle.

Screendaily : Pourquoi un film sur une styliste ?
Olivier Assayas : Je suis intéressé par la tension de notre vie intérieure et extérieure. J'ai pensé que faire ce shopping personnel pour une célébrité, il n'y a pas un emploi qui pourrait plus définir ce que cela signifie d'être impliqué dans l'aspect matérialiste de la société moderne.
J'ai voulu voir quelqu'un qui tentait de faire face à son travail aussi bien qu'elle le pouvait, mais en même temps elle est impliquée dans quelque chose qui est plus grand qu'elle et c'est là que se trouvent ses rêves.

Screendaily : Cette partie de sa vie implique les fantômes et l'au-delà. Pourquoi la fascination ?
Olivier Assayas : Les éléments du fantastique ont toujours fait partie de l'art et de la littérature, mais cela a été absorbé par la réalisation du genre et c'est devenu très sérieux et conventionnel.
Je pense que la notion d'injecter un élément du fantastique dans la vie quotidienne avec des personnages du quotidien ajoute simplement une dimension. 

Source: Screendaily

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...