samedi 30 juillet 2016

Café Society : Interview de Kristen avec S Moda (El Pais)

A l'occasion de la press junket américaine de Café Society à New York, Kristen évoque le film, son audition, Woody Allen, Jesse Eisenberg et Hollywood dans une interview avec S Moda (El Pais).




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Kristen Stewart sourit à nouveau

Elle vient juste de décolorer ses cheveux en blond et joue une femme brillante dans le dernier film de Woody Allen. L'actrice veut mettre fin à l'aura mystérieuse qui l'entoure et la conditionne. Va t-elle y parvenir ?

Pour Woody Allen, l'actrice de Twilight semble jeune, brillante et séduisante. Loin de l'obscurité et du mystère qui l'entourent, c'est la façon dont il la voit dans son nouveau film, Café Society. Cependant, Kristen Stewart (Los Angeles, 1990) ne peut pas échapper à l'étiquette de reine du cinéma indépendant international. Pour preuve, entre autres, le fait d'avoir été le premier artiste américain à remporter un César français, au dernier Festival du Film de Cannes [note du staff : il s'agit en fait des César 2015]. Mais Allen et le second film qu'elle a tourné avec Olivier Assayas, Personal Shopper, sont destinés à être sa réinvention définitive. Stewart, qui a commencé à travailler à Hollywood à 9 ans, a appris à parler honnêtement, même si la timidité apparaît toujours dans son langage non verbal, elle ne peut pas s'arrêter de bouger les jambes, jouer avec ses bagues et à peine vous regarder dans les yeux. Mais oui, elle répond sans mâcher ses mots.

Journaliste : Café Society est votre troisième film avec Jesse Eisenberg. Est-il votre acteur fétiche ?
Kristen Stewart : Oui, en effet, nous avions juste fini American Ultra, lorsque nous avons commencé avec Woody Allen. Je n'ai pas eu le temps qu'il me manque. Jesse et moi sommes amis. Nous avons notre propre langage, des conversations pour lesquelles la plupart des gens ne seront pas intéressés parce que nous sommes trop analytiques, sombres, ésotériques … Aussi, dans Café Society, je joue une femme séductrice et vulnérable, et avec lui, je n'avais pas honte. Jesse est facile, il y a peu de gens avec qui je me sens aussi à l'aise.

Journaliste : Vous avez déclaré que les parties les plus curieuses sont celles qui vous enseignent quelque chose sur vous-même. Qu'avez-vous appris cette fois-ci ?
Kristen Stewart : J'ai réfléchi sur les différents types d'amour. Cela a été libérateur et révélateur. J'admire la capacité de mon personnage à accorder de l'importance au temps et à s'y accrocher. Des rôles comme celui-ci ouvrent votre esprit.

Journaliste : Woody Allen a déclaré que lorsqu'il vous a vu, il vous a imaginé comme 'une jeune femme avec des chaussettes blanches vivant à la campagne'.
Kristen Stewart : Pendant l'audition, il m'a dit, 'Je pense que vous êtes une grande actrice, vous êtes parfaite pour le rôle, cela sera bien si vous avez cette qualité enjouée dehors. J'ai besoin de voir que vous pouvez être drôle, spontanée, impulsive … Le film fonctionnera seulement si vous êtes captivante'. J'ai auditionné [avec] une lecture froide et je suis partie convaincue qu'il n'allait pas m'appeler. Mais il a appelé.

Journaliste : A Sundace, après que Certain Women ait été projeté, vous avez parlé de la situation des femmes à Hollywood.
Kristen Stewart : La seule façon de changer quelque chose est d'en parler et de prendre des décisions pour placer les femmes dans une position de pouvoir. Malgré tout, plus vous parler, plus vous vous éloignez de vous-même. Je ne devais pas célébrer 'à quel point les femmes se débrouillaient à Sundance'. Je devais parler du film.

Journaliste : Vous transmettez l'image d'une femme forte. L'êtes-vous ?
Kristen Stewart : Je suis préoccupée par les personnes ayant une mauvaise impression de moi. Parfois, c'est un peu comme une bande dessinée qui été vendue. C'est une fausse histoire qui a été alimentée par une industrie qui est obsédée par l'argent.

Journaliste : Êtes-vous toujours affectée lorsque vous lisez des choses vous concernant ?
Kristen Stewart : Cela m'a affecté par le passé. Maintenant, je regarde l'autre côté.

Journaliste : Votre personnage dans Café Society dit qu'elle préférerait être une personne de taille normale, être une bonne actrice plutôt que voir son visage sur d'immenses affiches.
Kristen Stewart : Je ne pense pas que les célébrités soient immenses. Nous avons été dépouillées. Hollywood a été éblouissant et presque intouchable. Les stars étaient à un autre niveau. Mais il est évident que nous sommes maintenant fragiles.

Journaliste : Est-ce bien ?

Kristen Stewart : Oui ça l'est. La presse à scandales dit parfois des vérités ; d'autres non. Mais vous devez vous concentrer sur ce qui compte pour vous, parce qu'il y a assez de bêtise dans le monde.


Source: ElPais
Traduction (Espagnol/Anglais) : @Uchiland

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...