vendredi 29 juillet 2016

Equals : Interview de Kristen, Nicholas Hoult & Drake Doremus avec ET Canada

A l'occasion de la press junket américaine d'Equals à Los Angeles, Kristen, Nicholas Hoult et Drake Doremus évoquent le film et les sentiments dans une interview avec ET Canada.




Traduction faite par le staff de Kstew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs



Journaliste : Pourquoi avez-vous autant aimé faire ce film ? Et pourquoi était-ce le moment idéal pour vous de faire ce film ?
Nicholas : J’ai aimé ça, grâce à ces deux-là [NT : Kristen et Drake Doremus].
Kristen : J’ai 26 ans maintenant. On a tourné ce film on avait tous les deux 24 ans. Le début de la vingtaine, la plupart des gens ont déjà eu cette première fis où ils sont tombés amoureux puis sont sorties de ça. Ou tomber amoureux et ont été « Peut-importe ce que ça apporte… ». Donc le fait que je dois proches de mes premières fois, ça a rendu ça typique. Mais je pourrais faire ce film n’importe quand, je vous le garantie… La manière dont je visualise la vie, je serais vraiment triste de penser que je ne pourrais pas être proche de ça à 30, 40 ou 50 ans. Vous voyez ce que je veux dire ? Ça serait bizarre si, oui si c’était valable que quand on est jeune. Je pense que c’est quelque chose que l’on doit redécouvrir. Le film est à propos de la balance de ces sentiments, et avoir foi qu’ils puissent revenir.



Traduction faite par le staff de Kstew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs



Journaliste : Est-ce qu’il y a déjà quelque chose que vous avez vécu et dont vous vous disiez après, 'Je ne veux pas perdre cette sensation !' ?
Kristen Stewart : Quand je craque pour quelqu’un, quand c’est purement physique, je vois des doigts dans mon estomac. Vous pensez que ça ne va arriver que la première fois,  et puis ça revient, 'Je revois des doigts encore'. C’est génial.

Voix-off : Kristen est toute sincère quand elle s’ouvre à propos du seul sentiment avec lequel on peut tous s’identifier.

Kristen Stewart : On a parlé de ça. Je me disais, 'C’est quoi ce sentiment ? C’est comme si vous étiez déchirée en deux mais on se sent bien ; et c’est chaud et froid et… ' ... Oui.

Voix-off : Le film a été tourné pratiquement dans l’ordre chronologique pour que Nicholas et Kristen puisse construire leur alchimie. Jusqu’à ce qu’enfin ils se touchent et qu’un seul baiser ouvre un tout autre monde.

Journaliste : Donc tous les deux vous n’avez été intime ou vous êtes-vous touché avant cette scène dans la salle de bain ?
Kristen Stewart : Non, on a rien fait tous les deux avant cette scène … [Rires]

Journaliste : Non ! [Rires] C’était une exclusivité canadienne.
Nicholas Hoult : Un de mes meilleurs souvenir était sur une des dernière scène du dernier jour de tournage. Drake mettait de la musique sur le plateau de tournage dans le train où nous étions. J’ai pleuré hors caméra à la fin, mais en fait j’étais filmé.
Drake Doremus : C’était tellement émouvant.

Journaliste : Vous dîtes que vous avez vraiment pleuré ?
Nicholas Hoult : Oui. Je ne savais pas que j’étais filmé.
Kristen Stewart : Merde ! [Rires]


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...