dimanche 24 juillet 2016

Equals : Interview de Nicholas Hoult avec AZ Central

A l'occasion de la press junket américaine d'Equals à Los Angeles, Nicholas Hoult revient sur le travail préparatoire et le tournage avec Drake Doremus et sa relation étroite avec Kristen dans une interview avec AZ Central.




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Journaliste : Pour un acteur, qu'est-ce que cela fait de jouer un personnage sans émotions ?
Nicholas Hoult : C'est étonnamment étrange parce que votre instinct naturel est de ressentir quelque chose, et ensuite essayer et maîtriser cela est une façon complètement inhumaine d'interagir. Le style de Drake, la façon dont il voulait que les choses que soient transportées était très petite et subtile et contenue parce qu'il s'agit d'un réveil pour ces personnages. Donc, c'est un défi différent, mais quelque chose que j'ai vraiment apprécié d'explorer avec ces gens.

Journaliste : Comment a t-il travaillé en tant que réalisateur ?
Nicholas Hoult : C'est quelqu'un qui est tellement passionné et qui fait vraiment des films pour les bonnes raisons. Et c'est quelque chose de très collaboratif. Il crée un environnement dans lequel vous oubliez complètement que vous faites un film … Carrément. Vous capturez des moments qui sont très réels et honnêtes et c'est tout ce qu'il veut. Vous vous perdez complètement dedans et c'est rare, vous savez. Normalement, il existe un format rigide – action, coupez et vous faites votre travail entre cela, ce qui n'est pas du tout la façon dont cela a fonctionné.

Journaliste : Comment vous êtes-vous préparé ? Y a t-il eu beaucoup de répétitions ?
Nicholas Hoult : Ce fut [le projet dans lequel] il y a eu le moins de répétitions. Il s'agissait surtout d'explorer dans l'instant et de laisser les caméras tourner et de faire de longues prises et d'improviser. Les répétitions étaient quelque chose qui concernait Drake, Kris et moi apprenant à se connaître, étant à l'aise les uns avec les autres et se faisant confiance les uns avec les autres, il y avait cette couverture de sécurité autour de nous.

Journaliste : Avez-vous tissé des liens avec Kristen Stewart en ayant été tous les deux des enfants acteurs ?
Nicholas Hoult : Pas vraiment. C'est quelque chose qui fait évidemment partie de notre vie. Une partie de la chose qui nous rend similaire dans le monde classique de la comédie et particulièrement entraîné. Nous sommes tous les deux des gens très curieux et elle est incroyablement intelligente et en contact avec ses émotions. Donc elle est inspirante à côtoyer. Elle est vraiment passionnée et se soucie avec tout son cœur du cinéma et du fait de raconter des histoires et également à ce moment juste là. Donc c'est merveilleux d'être dans les scènes avec elle parce que le plus petit coup d’œil ou le frémissement de sa voix, vous prenez toutes ces petites choses.

Journaliste : Le film a été tourné au Japon ou à Singapour. Était-ce une aventure ?
Nicholas Hoult : Nous avons voyagé à travers le Japon parce qu'il y avait un architecte (Tadao Ando) qui a conçu tous ces musées et universités et bureaux, ces immenses structures de verre et d'acier qui étaient tellement propres et futuristes et avec des angles merveilleux pour John (Guleserian), le directeur de la photographie, pour la lumière. Ils faisaient partie du la conception du film.
L'une des choses étonnantes au sujet de la réalisation de films sur place est que peu de gens sont originaires [de l'endroit où vous êtes]. Il s'agit d'une expérience sur laquelle vous êtes tous ensemble. Vous restez tous dans le même hôtel et vous vivez ensemble, essentiellement, pendant des mois. Vous devenez très proches et vous avez toutes ces premières ensemble. Cela rapproche encore plus les gens que si vous faites un film alors que les gens vivent chez eux et que vous avez des vies séparées et des inquiétudes dans la vie réelle.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...