jeudi 15 septembre 2016

Equals : Interview de Drake Doremus avec The Hollywood Reporter

A l'occasion de la press junket américaine d'Equals à Los Angeles, le réalisateur Drake Doremus évoque Kristen et Nicholas, leur collaboration et le tournage du film ainsi que les romans à l'eau de rose dans une interview avec The Hollywood Reporter.

Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs 
 
Le réalisateur d'Equals à propos de l'amour moderne et la raison pour laquelle Quand Harry Rencontre Sally est le parfait roman à l'eau de rose pour l'avion

Dans son monde futuriste, le réalisateur analyse une histoire d'amour secrète qui se déroule dans une société dans laquelle les émotions humaines ont été éradiquées.

Drake Doremus aime faire des films à propos de l'amour.

Son film révélations, Like Crazy réalisé en 2011, qui a remporté le Grand Prix du Jury au Festival de Sundance, suivait deux diplômés de l'université récents, joués par Felicity Jones et le regretté Anton Yelchin, qui sont séparés à cause de problèmes avec les visas et doivent batailler avec les autorités de l'immigration, tout en combattant également des doutes quant à leur propre relation.

Le natif de Californie a suivi avec Breathe In, une autre sélection de Sundance, qui a mis en vedette Jones dans le rôle d'un étudiant étranger qui a une liaison avec un professeur de musique de lycée, joué par Guy Pearce.

Avec Equals, son dernier film, Doremus continue son exploration de l'amour et des relations, cette fois dans le contexte d'une société futuriste dans laquelle les humains ont éradiqué toute émotion. Nicholas Hoult et Kristen Stewart apparaissent dans les rôles de Silas et Nia, sont des collègues qui découvrent qu'ils ont développé la capacité de ressentir un sentiment et commencent une histoire d'amour secrète.

Le film a eu son avant première au Festival du Film de Venise, puis allant à Toronto, après qu'il ait été choisi par le distributeur indépendant A24, qui sort en salles l'histoire d'amour de science fiction dystopique aujourd'hui [note du staff : mi juillet aux USA].

Journaliste : Quelle était l'inspiration pour Equals ?
Drake Doremus : J'ai eu ce concept de base : alors que nous évoluons hors de tout contact humain par le biais des médias sociaux et des rencontres en ligne, l'amour est-il nécessaire pour l'être humain pour fonctionner et pour progresser en tant que race ?

Journaliste : De quelle manière avez-vous gérer le casting du film ?
Drake Doremus : Je les ai kidnappés et forcés à faire le film. En fait, ils ne sont pas à l'écran de leur plein gré. [Rires] En fait, j'ai rencontré Nick grâce à des amis communs et j'ai immédiatement voulu trouver quelque chose pour lui. Vous savez, vous rencontrez les acteurs par des connaissances et vous ne finissez jamais par faire quelque chose ensemble et Nick a été la première exception à cela. Lorsque nous avons commencé à construire le personnage de Silas, j'ai dit [au scénariste] Nathan [Parker] qu'il était ce mec. Nous avons écrit le rôle pour lui.

Journaliste : Comment Kristen est-elle arrivée à bord ?
Drake Doremus : J'ai rencontré quelques actrices différentes pour le rôle, mais dès que j'ai rencontré Kristen, j'ai su qu'elle était la personne parfaite pour Nia. C'est une personne tellement forte, convaincue mais il y a également beaucoup de vulnérabilité. La dynamique entre eux était parfaite. Nous avons répété à Tokyo pendant une semaine avant de commencer à tourner et nous avons fait beaucoup d'exercices dans lesquels ils ont pu construire l'enfance et le passé de leurs personnages, en grandissant sans rien ressentir. De là, nous avons fait tout un tas d'exercices de confiance simplement [entre Nick et Kristen]. Ils n'avaient jamais travaillé de la façon dont je travaille et ils n'avaient jamais fait un travail d'improvisation comme celui-là également. Alors, la semaine de répétitions était très importante.

Journaliste : Equals et The Lobster de Yorgos Lanthimos, qui sont tous les deux dans les cinémas en ce moment après avoir fait le tour des festivals, sont tous les deux centrés sur les relations dans des sociétés futuristes oppressives qui manquent d'émotions. Pourquoi pensez-vous que nous voyons des films comme ceux-ci maintenant ?
Drake Doremus : Je pense qu'il s'agit d'un sujet qui préoccupe certaines personnes, je sais que c'est le cas pour moi. Je peux me voir faire plus de films qui mettent l'accent sur les êtres humains et la façon dont nous sortons et trouvons l'autre et tombons amoureux et à quel point le changement est constant, genre la façon dont vous pouvez simplement avancer et continuer à évoluer. C'est simplement fou de penser à la rapidité avec laquelle tout est en train de changer. Genre en cinq, six ans, quel genre d'algorithmes les humains vont mettre au point pour essayer de définir la façon dont vous trouvez quelque chose.

Journaliste : A quel point était-ce difficile de faire un film futuriste avec un plus petit budget ?
Drake Doremus : Pour moi, c'était un gros film … vingt millions de dollars – ou quelque chose comme ça – était énorme pour moi. Auparavant, le plus gros film que j'avais fait avait un budget de cinq millions de dollars, donc j'avais beaucoup d'outils de narration à ma disposition. Nous avons des plans 750 VFX dans le film, donc j'ai dû me documenter à propos de cela, ce qui était très frustrant. [Rires] En même temps, cela donnait le sentiment que moi et ma petite équipe, avec laquelle j'ai travaillé depuis huit ans, faisait notre petite histoire d'amour intime.

Journaliste : Pensez-vous que vous allez continuer à faire des projets avec des plus gros budgets ?
Drake Doremus : Voilà une chose avec laquelle je suis aux prises depuis Like Crazy. Il y a deux routes très différentes à suivre, et après avoir fait ce film, j'aurais pu me diriger sur une voie plus grand public, plus commercial, mais cela n'était pas quelque chose que je ressentais de manière positive. Je suis beaucoup plus ouvert à cela maintenant, à la différence d'il y a quatre ou cinq ans, lorsque je me suis dit, 'Foutaises, je vais simplement faire mon film et faire ce que je veux faire'. Mais maintenant, je suis plus ouvert à cela, s'il s'agit des bons films et de la bonne histoire. Je veux faire des petits films et des films intimes et je veux faire des grands films avec un petit contenu petit, intime.

Journaliste : D'autres réalisateurs de films indépendants bien reçus se sont immédiatement dirigés vers la réalisation des grands films comme Jurassic World ou un film Star Wars.
Drake Doremus : Eh bien, cela n'est pas pour moi. [Rires]

Journaliste : Avez-vous un acteur rêvé avec lequel vous voulez travailler ?
Drake Doremus : J'ai travaillé avec un grand nombre de mes acteurs de rêve, alors je vais commencer par cela, mais j'adore Benicio Del Toro.

Journaliste : Que lisez-vous en ce moment ?
Drake Doremus : Je lis énormément de livres de développement personnel. Non, sans déconner. [Rires] Je rigole toujours des histoires d'amour.

Jounaliste : Êtes-vous un fan des romans à l'eau de rose ?
Drake Doremus : Parfois, ouais. J'adore Quatre Mariages Et Un Enterrement et Quand Harry Rencontre Sally. Je vais regarder [Quand Harry Rencontre Sally] dans n'importe quel avion parce que c'est le contenu parfait – mon âme se remplit mais c'est également léger pour que je puisse m'asseoir et me détendre et manger mon sandwich dans l'avion peu importe où que j'aille.

Journaliste : Êtes-vous impatient pour un film en particulier sortant cet été ?
Drake Doremus : Oh merde ! Voilà une question difficile. Je n'en vois pas beaucoup pour être honnête. Je vois beaucoup de films mais je ne sais pas ce qui va sortir.

Journaliste : Jason Bourne et Suicide Squad vont sortir.
Drake Doremus : Quoique ce soit contenant une séquence d'action qui est plus longue qu'une minute trente – habituellement je ne suis pas de la partie. Je ne suis pas votre mec, je vais essayer de les regarder.

Journaliste : En ce qui concerne Rogue avec Felicity Jones ?
Drake Doremus : Ouais ! Je suis tellement, tellement fière d'elle. Elle déchire tellement et elle va botter tellement de culs dans ce film et également apporter tellement de profondeur à son personnage. C'est un film pour lequel je suis impatient. J'y serais pour la soirée d'ouverture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...