samedi 22 octobre 2016

Personal Shopper : Interview de Kristen & Olivier Assayas avec The Hollywood Reporter

A l'occasion de la press junket de Personal Shopper lors du Festival du Film de New York [NYFF 2016], Kristen et Olivier Assayas évoquent le film, le rôle de Maureen, les réseaux sociaux ou encore les fantômes dans une interview avec The Hollywood Reporter.



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Kristen Stewart à propos de la façon dont l'intrigue de Personal Shopper ressemble à l'utilisation des réseaux sociaux

La star du thriller psychologique d'Olivier Assayas a parlé de ses propres croyances paranormales et du tournage de 'quelques uns des trucs les plus sexy que j'ai fait à l'écran'.

Dans Personal Shopper, Kristen Stewart joue Maureen, une assistante très en vue qui croit également à moitié qu'elle en contacte avec son défunt frère jumeau. Mais l'histoire de fantôme se déroulant à Paris est une histoire universelle, comme les interactions surnaturelles parallèles à l'utilisation des réseaux sociaux.

'Maureen veut être complètement invisible et en même temps, elle veut vraiment être vue – elle se bat vraiment avec cela et c'est la même chose pour presque tout le monde à l'heure actuelle', a t-elle expliqué après une projection pour la presse lors du Festival du Film de New York jeudi [note du staff : le 06 octobre]. 'Je ne cache rien et je n'ai aucun engagement sur les réseaux sociaux publics, mais finalement, je veux être vue. C'est bizarre – nous pensons que nous avons plus de contrôle là-dessus maintenant plus que nous n'en avons jamais eu, parce que nous avons les choses dans nos mains, mais nous n'en avons aucun. Je ne sais pas, cette préoccupation étrange avec d'autres personnes qui incroyablement gênant. Tellement de choses productives plus cool pourraient se produire. Je sais que j'ai l'air ridicule ; tout le monde dit cela et j'ai l'air d'une personne âgée, mais nous pourrions faire des trucs bien plus cool. C'est une telle perte de temps'.

'Vous êtes totalement seul lorsque vous le faites et cela vous donne cette fausse impression que vous êtes connecté ou quelque chose du genre', a t-elle continué. 'Le désir de base de celui est de se rapprocher d'autres choses, mais alors on se dit, 'Je change moi-même pour ensuite me rapprocher d'autres choses, je peux faire des recherches pour être sûr que je le fais correctement et que je cultive mes goûts en me basant sur le fait de tout savoir et sur la façon dont tout le monde est et maintenant je peux être ce que j'ai besoin d'être pour me rapprocher'.

L'une des scènes dans le thriller psychologique d'Olivier Assayas met en scène Kristen Stewart en train de se donner du plaisir solitaire tout envoyant des textos à une présence de l'au-delà. 'Littéralement, Maureen est en train d'interagir avec quelque chose sur un téléphone et mon cœur a commencé à pulser', a t-elle dit à propos du tournage de la scène. 'L'un des trucs les plus sexy que j'ai fait à l'écran lorsque je suis seule ! Oh mon dieu, c'est dingue et c'est ce que les gens font tout le temps – une telle déconnexion massive, mais vous êtes simplement en train de fabriquer une réalité merveilleuse'.

Assayas a relevé le naturel du personnage naturel. 'Elle est comme chacun de nous – elle passe beaucoup de temps avec son téléphone. Le film traite énormément de la solitude et notre solitude est incroyablement peuplée. Il y a tellement de choses qui se produisent en termes de choses avec lesquelles nous interagissons – les idées, les gens que nous connaissons ou que nous ne connaissons pas via les réseaux sociaux … Cela a à voir avec la façon dont les images et les moyens de communication modernes nous envahissent et envahissent nos vies'.

Alors, est-ce que Stewart croit aux fantômes ? 'Si cela est réel pour vous, alors putain qui d'autre est là ? Il y a tellement de choses que nous ne voyons pas dont nous savons qu'elles sont vraies', a t-elle répondu. 'Je ne sais pas quel putain d'énergie dont il s'agit, mais il y a quelque chose qui ne s'en va pas et peu importe que je sois en train d'inventer ou que je sois abandonnée avec quelques débris résiduels, je ressens les gens intrinsèquement. Je pense que cela a à voir avec les ombres'.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...