dimanche 27 novembre 2016

Billy Lynn's Long Halftime Walk : Interview de Kristen & de la distribution avec AAFCA

A l'occasion de la press junket de Billy Lynn's Long Halftime Walk lors du Festival du Film de New York [NYFF 2016], Kristen, Joe Alwyn, Ang Lee, Steve Martin et Chris Tucker parlent du format du film et des personnages dans une interview avec AAFCA.




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Journaliste : C’est quelque chose que nous n’avions encore jamais vu. Vous prenez une personne du public et vous le plongez dans le film. Est-ce que vous pouvez parler un peu du processus, avec les caméras et toutes ces différentes choses que vous avez utilisé pour rentre ce film si réel.
Ang Lee : Ca se rapproche beaucoup plus de la manière dont nos yeux voient les choses. Les détails, la luminosité avec un angle … Il y a le show de la mi-temps et le champ de bataille. Je vous invite à être du point du vue subjective. C’est un grand pas pour moi, et j’ai exploré cela avec tout ce matériel, tout cela allé bien ensemble.
Journaliste : Comment c’était pour vous quand vous avez vu le film ? Je veux dire dans la manière dont il se présente.
Kristen Stewart : La clarté et cette espèce de perspective à la première personne que vous avez, cela vous emmène dans quelque chose que l’on ne connaît pas du tout. En tant qu’acteur vous voulez vous rapprocher de la vérité de quelque chose, et vraiment sentir que vous découvrez et expérimentez, plutôt que de construire. C’était une des choses les plus cool à laquelle j’ai fait partie.
Journaliste : Même l’histoire, je veux dire, c’est votre histoire, vous avez votre nom sur le film à propos des choses horrible qu’il a fait là-bas. Lui et ses amis sont de retour à la maison, ils sont à un match de football, c’est Thanksgiving ... Il n’y a rien de plus américain que ça. Mais ils sont en quelque sorte leur propre groupe.
Joe Alwyn : Oui, et ils se sentent pas à leur place durant cette journée étrange et irréelle. Tout le monde s’approprie cette journée et veut une partie d’eux. Ils leur balancent des noms et essayent de les utiliser d’une certaine manière. Mais ils n’arrivent pas remettre toutes les pièces ensembles avec la réalité de ce qu’ils ont fait, et l’énorme juxtaposition entre ce par quoi ils sont passés, ce qu’ils ont ressenti et ce qu’ils ressentent à propos d’eux-mêmes. Et maintenant les gens disent, 'C’est ce que vous êtes et c’est ce que l’on retiendra de vous'.
Steve Martin : Il y a des moments quand vous regardez le film, vous réalisez que la prédiction d’Ang Lee s’est réalisée. Vous vous êtes senti comme si vous étiez dans la scène, vous en fait partie. Surtout les scènes de la bataille. J’avais peur.
Journaliste : Et même vous, Chris avec votre personne, c’est un agent qui essaye de l’aider. Je pense que vous aviez votre téléphone avec vous, durant la première moitié du film.
Chris Tucker : Il était occupé, il travaillait pour ces gars et maintenant il les a pour un court moment. Et je savais qu’ils allaient être redéployés, et je voulais vraiment leur prouver que j’étais honnête et sincère, et que je soutenais vraiment ces gars.
Journaliste : Et vous êtes là, avec l’équipe de football … Et il a ce regard … Ce que vous voyez c’est l’ordre.
Steve Martin : C’était vraiment amusant de prétendre être assez puissant et imperturbable. Dans la vraie vie je suis vraiment perturbable.


Source: AAFCA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...