mardi 1 novembre 2016

Certain Women : Interviews de Kristen sur le tapis rouge de l'avant première du NYFF 2016

A l'occasion de l'avant première de Certain Women lors du Festival du Film de New York [NYFF 2016], Kristen répond aux questions des médias sur le tapis rouge. 




Traductions faites par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous les reprenez ailleurs


* Behind The Velvet Rope






Journaliste : Félicitations Kristen Stewart. Quel merveilleux film vous avez ici. Qu’est-ce ce que les gens vont avoir quand ils auront vu Certain Women ?
Kristen Stewart : Je pense qu’ils ont un attente raisonnable de quelque chose de très calme et en quelque sorte méditatif, et pas du tout d’une manière ennuyeuse. Je pense que Kelly fait des films à propos des moments qui se passent entre les moments auxquels les gens se concentre normalement dans un film. Et c’est courageux et c’est ça nature très douce. Je suis une très grande fan du travail de Kelly Reichardt. Et je pense que ce film, je n’ai qu’une minute donc je vais dire ça … Ca fait mal. Je veux dire…en tant que fan de Kelly je peux vous dire que son point de vue est suffisant unique pour être capturé. 

Journaliste : Vous avez eu des rôles si différents ces dernières années, vous étiez formidable dans chacun d’entre eux. Quand vous choisissez vos rôles, qu’est-ce que vous recherchez quand vous vous dîtes, 'C’est ce que je veux jouer' ?
Kristen Stewart : Oh, cela dépend honnêtement. Je ne peux pas répondre à cette question de manière complète. Cela peut être une personne dans une pièce, comme un réalisateur, un écrivain qui n’a jamais rien fait et qui en une conversation de cinq minutes peut devenir solide et a absolument besoin de faire quelque chose. Ou cela peut être un personnage que j’ai lu, que je connais si bien que je me dis,  'Oh, je vais viser juste, ça va être facile'. Ou alors quelque chose où je vais me dire, 'Ouh, ça me donne des frissons, je suis confuse, j’ai un million de questions, faisons-le'. Donc oui, c’est différent à chaque fois. 

Journaliste : Être au Festival du Film de New York, c’est l'un des meilleurs festival au monde. Que cela représente-t-il pour vous en tant qu’actrice ?
Kristen Stewart : J’adore New-York. J’aime les artistes qui vivent ici. Ceux avec qui j’ai pu travailler … Je suis depuis peu au courant que ce n’est pas un festival où il y a une compétition et c’est cool en quelque sorte. C’est juste une célébration. On se dit,  'Eh, on va prendre tous les films qu’ont aiment et on va les regarder'.  Se dire aussi, 'Ca déchire !'. C’est vraiment cool, donc je suis heureuse d’en faire partie.


* E! News



Voix off : Kristen semble écrire une page du livre d’Amber quand on en vient à sa nouvelle coupe de cheveux courte et blonde.
Kristen Stewart : Merci beaucoup.

Voix off : Et elle est très occupée à travailler en coulisses.
Kristen Stewart : Je viens juste de réaliser un court métrage que j’ai créé. Il est maintenant en post production. 


* ET Canada



Kristen Stewart : Ce n’est pas classique pour les gens de se concentrer sur la vie normale des femmes. C’est toujours des films sur des femmes exceptionnelles, héroïques qui surpassent une grande adversité et tout ça. Et non là c’est juste trois femmes qui font des choses courantes sans intérêts mais qui s’y engage à fond. Le point de vue de Kelly rend ce film intéressant. Vous pouvez regarder nos anciens jobs et chaque femme qui a été écrit dans un film de Kelly, vous savez … Elle ne fait pas des films archétypes. Il y a des histoires de femmes puissantes de nos jours, mais elles sont souvent standardisées ... Et elle est en quelque sorte l’opposée de ça. Je suis donc très fière d’en faire partie. 


* Associated Press



Kristen Stewart : Le point de vue de Kelly rend ce film intéressant. Vous pouvez regarder nos anciens jobs et chaque femme qui a été écrit dans un film de Kelly, vous savez … Elle ne fait pas des films archétypes. Il y a des histoires de femmes puissantes de nos jours mais elles sont souvent standardisées ... Et elle est en quelque sorte l’opposée de ça. Je suis donc très fière d’en faire partie.

(...)

Kristen Stewart : Ses ondes sont vraiment différentes. Elle est très posée. Elle ne dit,  'Enlève moi ça, mets-le sur ton épaule, on va danser et tu peux dire ce que tu veux». Elle dit,  'Non, non, tu vas dire tes répliques et je vais composer ma prise'.


* NY1



Kristen Stewart : Ces femmes sont toutes sur la brèche. Elles se battent pour quelque chose qui est vraiment silencieux. Il s'agit d'une lutte très silencieuse. Elles veulent quelque chose qu'elles ne peuvent pas avoir.  


* FilmLinc



Journaliste : J'ai entendu que vous avez dit durant la conférence de presse que cela ne vous prend pas beaucoup de temps pour réaliser que vous voulez travailler avec certains réalisateurs.
Kristen Stewart : Oui.

Journaliste : Et je voulais savoir, comment cela a été le cas pour Kelly [Reichardt] ?
Kristen Stewart : Oh mon pote, je veux dire je suis une grande fan de son travail. Je pense que sa perspective est assez unique … Pour valoir l'argent et l'effort et tous les trucs dingues qui sont nécessaires pour faire un film. Et elle n'est jamais … Et elle est en fait capable de voir cette perspective jusqu'à la fin, ce qui est vraiment rare. Et je ne pense pas que vous puissiez vraiment regarder l'un de ses films et ne pas dire, 'Oh c'est un superbe film de Kelly Reichardt ! Il est évident que c'est un film de Kelly Reichardt !'. Et encore une fois, c'est rare. Donc, c'est une énorme attirance assez claire aux vues de tout cela.

Journaliste : Ce film est fermement enraciné dans son espace [le Montana]. Selon vous, dans quelle mesure est-ce important que des films comme celui-ci sont faits et soient montrés dans des endroits comme New York ? On est au Festival du Film de New York.
Kristen Stewart : Ouais. Huuuum, je veux dire, c'est en quelque sorte le festival … C'est le dernier festival du circuit des festivals, n'est-ce pas ? C'est le seul festival dans lequel il n'y a pas de compétition. C'est une sorte de célébration. Et vous savez, c'est à New York. C'est en quelque sorte l'épicentre de l'art que nous avons dans ce pays en termes de culture artistique. Alors, c'est sympa de venir ici et en quelque sorte de finir [le circuit des festivals] ici. C'est une énorme validation et on s'amuse beaucoup … Euuuuh, je suis de Los Angeles mais je comprends carrément l'impact. Donc, oui, je m sens vraiment honorée et c'est vraiment fantastique. De plus, elle [Kelly Reichardt] est originaire d'ici. C'est son territoire. C'est parfait.
 
Journaliste : Merci beaucoup d'avoir discuté avec nous Kristen. Passez une bonne soirée !
Kristen Stewart : Merci mon pote !



Source: AP BehindTheVelvetRope ETCanada
FilmLinc
Vidéo: Korita05xYT

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...