lundi 6 février 2017

Come Swim : Portraits & interview de Kristen & de l'équipe avec Variety [Sundance 2017]

Venue présentée son premier court métrage Come Swim lors du Festival du Film de Sundance 2017, Kristen a réalisé un portrait pour Variety. Elle a également accordé une interview avec Josh Kaye, David Ethan Shapiro et Michael Pruss.


* Portraits






* Interview

Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs



Journaliste : Je ne veux pas trop partir sur le sujet politique parce que c'est le jour de l'investiture [de Donald Trump] aujourd'hui. En tant que jeune femme et je sais qu'il y a énormément de jeunes femmes qui vous regardent et qui sont maintenant effrayées avec notre nouveau président.
Kristen Stewart : Et elles devraient l'être !
Journaliste : Oui. Est-ce que vous avez un message pour elles ?
Kristen Stewart : Les filles, battez-vous pour vous ! [Rires] Non mais je veux dire je n'ai jamais été la personne la plus engagée politiquement. Mais je pense qu'arrivé à ce point-là, ce n'est plus politique … C'est quelque chose de foutrement humanitaire! C'est comme … Euuuuuh … Huuuum … J'ai été vraiment déçue de ne pas pouvoir aller à Washington [note du staff : pour la marche en faveur des droits des femmes, Women's March] … Pour la marche … Mais j'étais persuadée que quelqu'un allait faire quelque chose ici … Et c'est le cas … Et je suis tellement reconnaissante pour cela … Mais je dirais simplement, 'Lancez-vous dans ce en quoi vous croyez ! Peu importe le moyen'. Je n'ai pas à dire à quiconque comment ressentir les choses mais je suis certaine que nous ressentons les choses de la même manière.
Journaliste : Oui. Question pour vous tous. Est-ce que vous allez manifester demain ?
David Ethan Shapiro : Je pense que la majorité de notre équipe du film va défiler. Et vous savez notre chef décorateur a fabriqué des pancartes. Nous sommes un groupe très passionné !
Kristen Stewart : Nous faisons la promotion d'un film. Nous n'avons pas vraiment le temps d'aller défiler, vous savez ! Non non, je rigole, carrément nous allons y aller ! [Rires]
Journaliste : Autre point. Trump a déclaré quelques trucs plutôt dégueulasses à propos de plusieurs femmes puissantes et respectées, de Meryl Streep jusqu'à M. Ali en passant par vous.
Kristen Stewart : Il était en colère contre moi il y a quelques années. Il était complètement obsédé par moi ! Ce qui est foutrement dingue.
David Ethan Shapiro : Irréel !
Journaliste : Vous pensez qu'il y a des choses plus importantes sur lesquelles il doit se concentrer ?
Kristen Stewart : Je ne peux vraiment pas comprendre cela ! Littéralement, je ne peux pas le comprendre ! C'est un concept tellement éloigné pour moi. En fait,je ne veux pas y croire qu'il a ...
Journaliste : Ecrit ce qu'il a écrit ?
Kristen Stewart : Ouais !
Journaliste : Qu'avez-vous ressenti lorsque vous avez vu ces tweets ?
Kristen Stewart : A cette époque, il était seulement, disons, une star de télé réalité. Je ne savais pas qui il était. Ce n'était pas quelque chose de vraiment important. Mais ensuite, quelqu'un m'a rappelé tout cela et je me suis dit, 'Oh mon dieu ! Tu as raison !'. C'était il y a quelques années, mais je vais dire, 'Eh mon pote ! Comment tu vas ?'. Il va probablement tweeter quelque chose à propos de cela.
David Ethan Shapiro : Il tweete absolument à propos de tout !




Josh Kaye : A l’avant première, quand le film a commencé, j’ai eu des frissons dans tout le corps. Je me disais, 'Wow ! On l’a fait ! On est là !'.
Kristen Stewart : J’étais assise à côté de lui. Il était genre agrippé à l'accoudoir et il a rencontré ma main. Et je me suis dit, 'Ouais !'. Honnêtement, nous n’avons pas encore fait d’interview ensemble et je suis en train de mourir là maintenant. Il est trop mignon.
Josh Kaye : Cela a beaucoup avoir avec les peines de cœur et les émotions qui vont avec.
Kristen Stewart : Trop mignon.
Josh Kaye : [Rires] Humm … La moitié du film est irréelle, un genre de truc qui se passe en vous et qui vous torture. Et puis vous réalisez que ce n’est qu’une manifestation des émotions que quelqu’un ressentirait, comme, vous savez on est tous passé par là. Vous perdez quelque chose ou quelqu’un … J’ai des émotions qui remontent en moi rien que d’en parler.
Kristen Stewart : Tu es vraiment trop mignon que je veux te 'tuer'. Un jour, je serais là …[Frappe dans ses mains]. Honnêtement, ça m’a pris du temps. J’ai voulu faire des films depuis l’âge de 10 ans. J’ai grandi avec une famille qui était dévouée à cela et je les ai en quelque sorte idolâtré.
Journaliste : Est-ce effrayant ?
Kristen Stewart : Au début je me disais que j’avais besoin de quelqu’un qui me soutienne. J’ai travaillé avec des personnes incroyablement talentueuses qui sont des artistes compulsifs, que j’ai vu tout comprendre. Je pense que cela a contribué au temps que cela m’a pris pour faire ce film. Mais je travaille avec des personnes qui sont foutrement incroyables, et quand tout le monde porte une quantité égale de ce poids, tout devient plus léger. Et tout d’un coup, vous voyez le film se faire de lui-même, cela n’arrive pas tout le temps mais c’est en quelque sorte une petite procédure miraculeuse. Vous la regardez se faire, ce n’est pas quelque chose que vous faite, elle passe par vous.
David Ethan Shapiro : Nous avons déjà travaillé ensemble sur quelque chose qu’elle a réalisé. Qu’on a réalisé ensemble. C’est un clip vidéo pour une chanson. J’avais donc déjà une idée de son approche. Et après que l'on ait travaillé sur ce clip, elle m’a parlé de son projet. Et à vrai dire, elle est sur les plateaux de tournage depuis qu’elle a dix ans. Elle parle vraiment ce langage, vous voyez ? Elle parle le langage d’un cinéaste. C’était donc génial, c’était comme regarder un enfant de dix ans … Je veux dire ce sens de la joie d’être sur le tournage tous les jours, c’était palpable. Elle est vraiment passionnée et elle sait exactement ce qu’elle veut.
Josh Kaye : Je veux dire, elle a un tel talent naturel. Elle sait ce qu’elle veut, c’est facile pour elle d’exprimer ce que je ressens ; la direction de chaque scène, de chaque moment. Et je pense, comme c’était le premier truc que j’ai fait donc je n’aurais jamais pu le faire sans son aide. C’était exceptionnel.
Kristen Stewart : Ce n’était pas grand-chose … Il était vraiment très engagé, j’aurais pu lui demander de plonger au fond de l’océan, je pense qu’il l’aurait fait. C’est quelqu’un d’enthousiaste et imaginatif.
Michael Pruss : Nous avons fait un film ensemble, Equals il y a deux ans de cela au Japon et à Singapour. Et on voyait le monde de la même façon au niveau artistique. On a des instincts assez similaires à propos de la réalisation, et du processus. C’était génial, ça a facilité la vision du projet avec David et Josh. J’avais simplement l’impression de donner un coup de main à une amie.
Kristen Stewart : J’avais quelques amis qui se sont engagés dans le projet, des personnes que je respecte énormément, très accomplies et expérimentées. Mais j’avais aussi des personnes très jeunes, c’était un plateau de tournage très équilibré. Certains étaient très jeunes, ambitieux et avaient faim, des artistes incroyables. Honnêtement, je ne fais pas de distinction entre le fait de jouer un rôle et celui de réaliser un film. Quand ça fonctionne, quand quelque chose devient son propre truc … Tout le monde fait le même boulot, on fait simplement le film, on le protège, on fait en sorte de pas tout foutre en l’air.
David Ethan Shapiro : On est simplement heureux de travailler sur des films, on est vraiment passionné par ça.

Kristen Stewart : Oui.



Kristen Stewart – Come Swim


'J'ai voulu faire des films que j'ai 10 ans. J'ai grandi avec une famille qui était vraiment dévouée à cela et je les ai en quelque sorte idolâtrés. J'avais en quelque sorte besoin que quelqu'un me dise, 'Tu dois absolument faire cela'. J'ai travaillé avec ces gens incroyablement talentueux qui sont simplement des artistes compulsifs que j'ai simplement regardé agir. Donc, je pense que cela a peut être contribué au temps qu'il m'a fallu pour le faire'.

  

* Visite de Kristen, Josh Kaye, David Ethan Shapiro et Michael Pruss







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...