vendredi 27 janvier 2017

Come Swim : Portraits & interview de Kristen & Josh Kaye avec Deadline [Sundance 2017]

A l'occasion de la promotion de Come Swim lors du Festival du Film de Sundance 2017, Kristen et Josh Kaye ont réalisé une série de portraits pour Deadline. Kristen parle également du processus d'imagination du film et son impact.


* Portraits







* Interview



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Kristen Stewart : Je veux dire, j'ai toujours voulu faire des films depuis que je suis toute petite et j'essaie de ne pas faire une distinction entre l'interprétation et la réalisation … Ou en fin de compte, honnêtement, quoi que ce soit sur un plateau de tournage, si cela est cohésif et que les gens sont investis pour les bonnes raisons, vous partagez la responsabilité. Mais lorsque cela s'achève vous êtes tous en train de faire la même chose … Alors, ouais, tout a commencé avec une image … J'étais vraiment obsédée par l'idée d'avoir simplement un homme en train de dormir dans le fond de l'océan et je l'ai peint et j'ai écrit un million de poèmes à propos de cela. 'Cela n'est pas un petit film. Il ne s'agit pas de deux acteurs dans une pièce parlant l'un avec l'autre, ce dont vous vous attendriez certainement de la part d'un acteur qui commence [un projet de réalisation], tout comme moi. Pourquoi ai-je rendu ma première expérience si difficile ? Je suis un peu masochiste'.


Article écrit

Kristen Stewart à propos de ses débuts de réalisatrice 'masochiste' pour Come Swim : 'Cela n'est pas un petit film'.

En tant qu'actrice, elle a travaillé avec un certain nombre d'auteurs actuels tels que Woody Allen, Jodie Foster, Olivier Assayas et Sean Penn et maintenant Kristen Stewart passe derrière la caméra avec ses débuts de réalisatrice avec son court métrage Come Swim. Réminiscent de la poésie cinématographique de Terrence Malick dans ses images métaphoriques, viscérales et les chuchotements de Stewart, Come Swim suit le parcours émotionnel d'un jeune homme alors qu'il est plus que saturé par l'eau. Il est joué par Josh Kaye, un acteur non professionnel dont le talent naturel a attiré Stewart qui l'a exploité tout au long du projet de 17 minutes.

'Les façons pour lesquelles vous magnifiez votre propre douleur est quelque chose qui m'intéressait parce que si vous n'êtes pas à l'intérieur d'elle, c'est apparemment normal et banal, mais lorsque vous êtes à l'intérieur de celui-ci, vous êtes à l'intérieur d'un roman graphique', dit l'actrice de Twilight.

Stewart a joué avec l'idée d' 'un homme qui dort sur le fond de l'océan' pendant environ quatre ans via des poèmes et une peinture. Dans un effort de contourner les effets spéciaux, elle a employé le 'transfert de style neural', un type d'intelligence artificielle qui reconfigure les images, pour transférer sa peinture aux images filmées pendant les séquences d'ouverture et de clôture du film. Avec l'avant première de Come Swim lors de Sundance, le document de recherches 'Donner vie à l'impressionnisme avec un transfert de style neural dans Come Swim' que Stewart a co écrit avec le producteur du film David Shapiro et l'ingénieur en développement d'Adobe Bauthik J Joshi détaillant que la méthodologie de l'intelligence artificielle a déposée sur le site web de la bibliothèque de l'Université de Cornell.

'Cela n'est pas un petit film', affirme Stewart. 'Il ne s'agit pas de deux acteurs dans une pièce parlant l'un avec l'autre, ce dont vous vous attendriez certainement de la part d'un acteur qui commence [un projet de réalisation], tout comme moi. Pourquoi ai-je rendu ma première expérience si difficile ? Je suis un peu masochiste'.


Source Deadline: 1 2 3
Video: Korita05xYT

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...