mercredi 8 mars 2017

Certain Women : Interview de Kelly Reichardt avec i-D Vice

A l'occasion de la promotion britannique de Certain Women, la réalisatrice Kelly Reichardt évoque Kristen, les personnages et l'intrigue du projet dans une interview avec i-D Vice.

Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Journaliste : Je suis intéressé par la raison pour laquelle vous choisissez de travailler dans les régions rurales et pourquoi spécifiquement le Montana, pour ce film.
Kelly Reichardt : Ces histoires ont été écrites pour le Montana donc c'était l'endroit naturel où aller. Dans le Montana, vous êtes vraiment entourés par les chaînes de montagne, c'était le moins en accord avec les habitudes de la vie que j'ai vécu pendant quelques dizaines d'années. Vous pouviez vraiment mettre en sourdine plutôt facilement tout ce qui se passait en dehors du Montana. Ce n'est pas si facile de le faire là où je vis, pour beaucoup de raisons.
Journaliste : Cette idée d'endroits en dehors du courant politique donne l'impression d'être très opportun en ce moment particulier …
Kelly Reichardt : Bien sûr, mais d'une certaine manière, le film porte sur une certaine humeur de personne qui ont le sentiment qu'ils ne sont pas entendus.
C'est le cas. Le personnage de Jared Harris de la première histoire est très concerné par ce moment. C'est un homme en pleine cinquantaine qui a été blessé et qui a un réel grief, mais il ne peut pas saisir l'idée que le système ne va pas fonctionner en sa faveur. Ce n'est pas quelque chose qu'il a l'habitude de faire et il ne peut pas le contourner. Contrairement aux gens qu'il rencontre, son avocate, quelqu'un qui n'a pas été beaucoup là dans la vie, a saisi bien plus tôt que le système n'allait pas fonctionner en leur faveur. Soudain, alors qu'il a une plainte légitime, il ne peut pas passer au-dessus. C'est tellement injuste pour lui en particulier, par opposition à ce qu'est le monde adulte pour la plupart des gens.
Journaliste : Et cela se connecte à la façon dont les femmes dans le film n'ont pas les mêmes attentes …
Kelly Reichardt : Exactement, au moment où l'éleveuse amérindienne encore ses coups durs – elle attend beaucoup moins de choses du monde – elle est plus autonome que son personnage. L'homme est dans cette histoire avec son avocate, jouée par Laura Dern, et elle essaie de lui donner des conseils juridiques. Il veut quelque chose d'autre d'elle ; il ne l'entend pas à ce niveau. Il veut un peu de réconfort de sa part, ce qu'elle n'est pas intéressée à donner. Il y a beaucoup de malentendus. Et puis il y a ces moments où les gens ont un aperçu momentané d'un autre. Il y a beaucoup de moments manqués.
Journaliste : Même le personnage de diplômé en droit de Kristen Stewart comprend le manque de confort dans sa vie que lui.
Kelly Reichardt : Exactement, voiture merdique, des heures de conduite longues pour rembourser les prêts étudiants …
Journaliste : C'est la première fois que vous travaillez avec Kristen, mais elle se sent totalement à l'aise dans un film de Kelly Reichardt. Je pense que cela a un rapport avec la façont dont elle est une personne qui intériorise. Qu'en pensez-vous ?
Kelly Reichardt : C'est de l'interprétation, tout est du jeu. C'est simplement qu'elle est excellente là-dedans. Comme [Michelle] Williams dirait – c'est de la réaction. Elle est vraiment une bonne auditrice et elle n'a pas à faire quoi que ce soit. Elle est à l'aide dans le fait de ne pas montrer une expression et simplement intérioriser les choses, alors que certains acteurs, comme ils pourraient l'être dans la vie, sont simplement plus gestuels et plus expressifs. Kristen n'a pas le sentiment qu'elle soit obligée de faire des trucs.

Source: i-DVice
Via: TeamKristenSite

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...