samedi 18 mars 2017

Personal Shopper : Interview de Kristen & Olivier Assayas avec Coming Soon

A l'occasion de la press junket américaine de Personal Shopper, Kristen et Olivier Assayas parlent de leur collaboration, leurs qualités mutuelles et du tournage du projet dans une interview avec Coming Soon. 




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

[Extrait du film]

Olivier Assayas : Je n’aime pas commencer des films en sachant où je vais. Pour moi, le processus de faire un film commence quand je commence à l’imaginer et se termine avec une marque de fin. À un moment je sais que je dois l’arrêter, pour pouvoir produire un scénario car sinon les films ne sont pas réalisés ou financés. C’est comme un moment éphémère vous savez, peu importe ce qu’est le scénario ce n’est qu’un point de départ. C’est un panneau sur la route ou quelque chose comme ça … J’ai rarement des idées préconçues sur comment je vais travailler avec les acteurs, sur comment je vais raconter l’histoire, sur comment seront les effets visuels … C’est quelque chose que j’invente en quelque sorte. J’ai besoin d’avoir tous les éléments autour de moi. Et donc le processus d’écrire d’un film est à un moment de choisir le bon acteur, le bon endroit où tourner et laisser tout cela prendre place. Et une fois que tout est en place, je peux commencer à comprendre ce qu’est le film. J’ai besoin que cette espèce de processus inconscient se passe. Je ne partage donc pas beaucoup … Je veux dire, je ne partage pas beaucoup à propos film avec mes acteurs car il n’y a pas tant que ça à partager. C’est un procédé et l’acteur en fait partie. Et peu importe ce que va apporter l’acteur, cela va m’aider à comprendre ce qu’il va se passer.
Kristen Stewart : C’est cool de pouvoir repenser à notre travail ensemble en se disant qu’on n’a pas commencé en voulant absolument être sur la même page. Je veux dire, c’est lui qui a apporté le matériel comme il le dit 'comme point de départ'. L’attraction pour les questions, c’est quelque chose qu’on a en commun. On sait que dans l’ensemble on pense aux mêmes choses, mais ce qu’on retient et ce qu’on ressort de ces choses-là c’est vous savez … Personnel. C’est personnel pour nous deux. Et si c’était quelque chose de complètement partagé ça n’aurait pas été … Cela aurait été quelque chose de penser à l’avance, de créé et délivré comme une idée plutôt qu’une découverte.
Olivier Assayas : Vous savez, je ne fais pas de répétitions. En règle générale, on obtient ce que l’on veut à la première prise. Et j’ai donc besoin de savoir ce qu’il se passe. C’est vraiment basique. Cela commence ici, cela finit là-bas, au milieu tu peux faire ceci mais si tu ne veux pas le faire …
Kristen Stewart : [Rires] Tu ne le fais pas.
Olivier Assayas : … C’est bon aussi. Et on voit le film prendre forme de cette manière.
Kristen Stewart : Habituellement durant ces prises, je partage beaucoup de choses. Je suis du genre … J’aime … J’ai l’impression de comprendre quelque chose et je dis, 'Oh mon Dieu, tu savais ? Je viens juste de comprendre de quoi parle cette scène ! Pourquoi ça blesse, et pourquoi …'. Et souvent, il dit, 'Ok, ok, oui. Je veux dire c’est …'. Je n’ai jamais l’impression que l’on valide tout ce que je dis, que l’on me dise, 'Oui, tu as décrypté le code !'. Mais plutôt qu’on m’encourage à avoir ces réalisations. Il me dit toujours, 'Oui, génial, wow tu as vu ça c’est génial'. Mais cela n’est jamais, 'Oh tu as la bonne réponse !'. Mais j’aime toujours partager cela, car dès que tu le partage avec quelqu’un ça devient réel et tu te dis, 'Oui, j’ai compris !'. Vous voyez ce que je veux dire ?
Olivier Assayas : Et aussi le processus c’est que … Kristen c’est une actrice de 'première prise'. Je pense qu’elle est … Je sais que tu le sais, que tu le sens. Je pense qu’on fait des choses géniales grâce à cela. Tu as plus confiance en ce que tu fais dans les premières prises.
Kristen Stewart : Car en fait si on en fait plus, on se dit, 'Attend, la seule raison pour laquelle on en fait plus c’est parce que je…'. J’ai du mal à trouver ma place, et ensuite on commence à sur analyser les choses en se disant, 'Peut être qu’on devrait essayer ça ou ça …'. Peu importe ce que tu fais en premier lieu, c’est toujours la chose la plus honnête.


Source: ComingSoon
Video: Korita05xYT 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...