lundi 25 septembre 2017

Chanel : Interview de Kristen avec le magazine ELLE Singapore [Septembre 2017]

Pour promouvoir la nouvelle fragrance de la maison de couture française, Gabrielle Chanel, dont elle est l'égérie, Kristen s'affiche dans les pages du magazine ELLE Singapore, pour l'édition de septembre 2017, avec un photoshoot réalisé à Aubazine.
Dans l'interview, elle revient sur le parfum, Coco Chanel, la mode, sa vie ou encore le bonheur.

 


 

Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Cette fois où Kristen Stewart nous a accueilli

L'égérie du nouveau parfum de Chanel, Gabrielle, raconte à Serene Seow la raison pour laquelle elle n'a pas peur d'avancer mais elle insiste sur le fait qu'elle n'est pas rebelle.

J'ai été ravie de savoir que j'avais obtenu un tête à tête avec Kristen Stewart. Depuis qu'elle a été catapultée vers la célébrité en 2008 avec la Saga Twilight, elle est connue sur la place publique our son amitié avec Chanel, jouant même Mademoiselle [Coco Chanel] dans un biopic en 2015 réalisé par Karl Lagerfeld.

L'exaltation a bientôt cédé la place à l'incertitude. Nous avons entendu dire qu'elle est péniblement timide – pas un trait que nous espérons durant une interview.

Allions-nous être bloqué dans un silence incroyable et cela signifie que je vais finir par ne rien avoir à montrer pour cette session – n'espérez-vous pas qu'elle s'exprime au sujet de Gabrielle, le dernier et plus grand parfum de Chanel en 15 ans ?

Alors que la porte de la suite de l'Hôtel Raphael s'est ouverte, je l'ai vue : Stewart était assise sur une chaise longue de type victorien.

La jeune fille âgée de 27 ans, vêtue d'un top large beige, un jean Levi's déchiré et de baskets Vans noires, m'a tendu sa main. Malgré sa silhouette légère de 1,65m, elle a une présence étonnamment dominante.

Son 'salut' à peine audible est sorti comme un petit cri sourd, enrouée.

J'ai détecté un léger sourire sur son visage parfait alors qu'elle s'est penchée contre son siège, sur lequel sa veste en tweed noire Chanel est accrochée. Elle n'est évidemment pas précieuse en ce qui concerne le vêtement et elle n'est pas perturbée par le fait qu'il coûte une somme qui dépasse les cinq chiffres.

'Est-ce que je peux allumer le dictaphone ?', ai-je demandé.

Son regard est perçant à travers ces yeux gris-verts qui ont été maquillés de manière experte avec un fard à paupières brun métallique et des cils semblables à ceux de Bambi.

Elle murmure, 'Vous êtes censée vous souvenir de chaque chose que je dis', puis elle soutient son célébrissime regard de glace pendant une seconde supplémentaire – avant d'éclater de rire.

Les doigts entrelacés et les paumes de main sur ses genoux, Stewart est détendue, prête à discuter.

Journaliste : Les parfums expriment l'optimisme. Êtes-vous une optimiste ?
Kristen Stewart : Je pense que j'en suis une, même si cela semble idiot. J'ai tellement confiance envers les gens parce que je sais à quel point la vie est compliquée, c'est la raison pour laquelle je ne suis jamais méchante envers personne. Je ne juge pas. Nous avons besoin de faire des erreurs et de prendre des risques pour faire quelque chose qui en vaut la peine. Et surtout, nous ne devrions pas être méchants envers nous-mêmes.

Journaliste : Qu'est-ce qui vous rend heureuse ?
Kristen Stewart : Le bonheur est contagieux. C'est la raison pour laquelle nous voulons partager des idées en premier lieu. Vous vous dites, 'Eh, as-tu ressenti ça de cette façon ?', 'Oui d'accord !' et c'est une affirmation. La réaction vous affecte et vous avez immédiatement le sentiment d'être moins seul. Si vous voyez quelqu'un heureux, cela vous touche. Je pense que c'est la raison pour laquelle les films sont tellement émouvants.

Journaliste : Vous incarnez les deux campagnes Gabrielle, mode et beauté. Vous considérez-vous comme l'équivalent moderne de Gabrielle Chanel ?
Kristen Stewart : Toutes les qualités qu'elle a amplifié, j'aimerais les avoir. Mais il est difficile de prétendre que vous êtes purement authentique, audacieux et formidable comme Chanel. Je suis celle qui est influencée. Je suis attirée par les gens qui ont des idées solides qui inspirent et je les traduis. Chanel était une source alors que je suis une vecteur ; je souhaite aider les gens à faire valoir leurs idées. Je veux les interpréter, les ressentir et les consumer.

Journaliste : Comme Chanel, vous avez un air de mystère. Aimez-vous ce pouvoir ?
Kristen Stewart : La façon dont Chanel a parlé du style est vraiment intéressante pour moi. Tout comme elle était fière et audacieuse, elle se contenait en disant que la mode n'était pas un art. C'est peut être parce qu'elle avait tant d'amis artistes incroyables, donc elle ne voulait pas se mettre au même niveau mais elle l'a fait d'une manière si persévérante.
À son époque, il n'est pas facile de faire les choses différemment. Même lorsque les gens n'étaient pas d'accord avec qu'elle faisait, elle a continué, ce qui a créé ce mystère. Mais elle était toujours si honnête, je veux dire, elle était toujours elle-même.
Comme Chanel, je suis décrite comme mystérieuse mais tout ce que je veux faire, c'est être vue. Je suis une actrice. Si quelqu'un me regarde de manière honnête, je lui montrerai tout. Non pas parce que je veux être populaire, mais parce que je veux exprimer des idées honnêtes et me sentir moins seule. Je ne m'oppose simplement lorsque l'attention donne le sentiment d'être impure.

Journaliste : Alors vous n'aimez pas être seule ?
Kristen Stewart : Non, j'adore les gens. Nous devrions tous nous associer comme maintenant ! Nous sommes plus forts en nombre. Cela ne veut pas dire que parfois je n'aime pas être seule. Cela vous offre une chance de réfléchir. Je veux que tout le monde soit heureux. Je déteste l'idée que les gens pensent [que je suis une solitaire] simplement parce que je n'aime pas être photographiée par ceux qui veulent vendre des photos de moi.

Journaliste : Avez-vous le sentiment d'être mal comprise ?
Kristen Stewart : Par certaines personnes. Je n'ai pas à souligner ce que je fais : beaucoup de gens voient ce que je veux dire. Il y a tellement de positivité que cela n'a plus d'importance. Je pense que les gens devraient être gentils les uns envers les autres. Je n'ai pas peur d'aller à contre courant, non pas pour chercher l'attention, mais pour faire tout ce vers quoi je suis attirée. Tout le monde ne sera pas d'accord avec vous, mais vous trouverez des personnes partageant les mêmes idées et ils vous pousseront.

Journaliste : Chanel était connue pour être une rebelle. De quelle manière vous identifiez-vous avec elle ?
Kristen Stewart : Pour moi, le mot 'rebelle' implique que vous vous battiez contre quelque chose. Je pense qu'un mot plus approprié pour la décrire est 'terre à terre', parce qu'il n'y a pas de gêne avec elle. Je n'ai jamais eu le sentiment qu'elle était agressive à cause de la colère. Si j'étais une vraie 'rebelle', je ne dirais pas que j'en suis une.
Sinon, cela serait inventé. De la même manière, je ne combats personne ; je fais simplement ce que que je fais.

Journaliste : Chanel a dit une fois que 'le luxe est ce que vous voyez'. Que signifie le luxe pour vous ?
Kristen Stewart : Je ne sais pas. Je ne pense pas que je suis la personne la plus luxueuse. Je suis dure avec moi-même, physiquement, je suis toujours en train de me blesser [lève ses mains pour révéler les coupures et les éraflures]. Je me confronte durement aux choses. Cela n'est pas nécessairement à propos de la façon dont vous êtes – c'est à propos de ce que vous ressentez. Je pense que le luxe est un sentiment et le fait de savoir que vous vous traitez correctement. Si vous vous traitez correctement, cela signifie que vous avez de l'estime de soi. Si vous vous traitez correctement, d'autres vous traiteront correctement également.

Journaliste : Vous semblez être quelqu'un qui s'habille de manière basique.
Kristen Stewart : Je porte du Levi's et des Vans chaque putain de jour. J'ai vu une photo de moi lorsque j'étais à Disneyland avec mon frère et nous nous ressemblions comme deux gouttes d'eau. Je portais du Levi's, des Vans et un tee shirt avec une poche et une casquette et j'ai pensé, 'Wow, je n'ai pas changé mon style depuis que j'ai cinq ans'. C'est drôle de voir la manière dont vous pouvez regarder quelqu'un qui porte du Levi's et des Vans et vous dire, 'Wow, c'est trop cool' ou cela pourrait être, 'Huuuuuum c'est basique'. Il ne s'agit pas de savoir de quelle manière cela se passe dans le sens où vous évoluez dedans.

Journaliste : Les pièces de créateurs trouvent-elles une place dans votre garde robe ?
Kristen Stewart : Je porte du Jillian Dempsey [montre par un geste vers un collier avec un cadenas qu'elle porte], ma maquilleuse qui a une ligne de bijoux. J'adore les chapeaux mais je suis petite alors je ne sais pas si je peux en porter. Chanel m'a donné deux sacs à main Gabrielle, un noir et un blanc. Je préfère le noir mais je ne porte pas vraiment de sacs. Si je pars à événement ou si je suis apprêtée, je veux porter un sac – pour mettre mon smartphone dedans. Je ne sais pas ce que je peux mettre d'autre dedans. Sinon, j'utilise mes poches parce que je n'apporte pas beaucoup de trucs avec moi.

Au moment où l'entretien a pris fin, ce qui m'a le plus frappé était l'honnêteté directe dans la conversation de Stewart.

Elle m'a regardé directement dans les yeux lorsqu'elle a parlé et considéré attentivement chaque question, en frottant sa paume de main dans ses cheveux courts avant de proposer une réponse. J'au maintenant compris la raison pour laquelle elle faisait toujours attention à la personne avec laquelle elle parle – parce que c'est une piètre menteuse.

Comme Gabrielle Chanel, Stewart mène sa conversation . Et elle n'est pas sur le point de s'expliquer sur elle-même à cause de la façon dont elle voit, que vous le compreniez ou non.


Source/Scans: @TeamK_1 @Twilight_Nusa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...