mercredi 17 janvier 2018

Personal Shopper : Une tenue de Kristen dans le film parmi le top des 'Costumes de Cinéma Les Plus Mémorables de 2017' selon Seventh Row

La tenue coordonnée 'harnais superposé sur une robe transparente' porté par Kristen dans Personal Shopper et stylisée par le chef costumier Jürgen Doering fait partie du top des 'Costumes de Cinéma Les Plus Mémorables de 2017' selon Film School Rejects.



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs


Personal Shopper

Personal Shopper d'Olivier Assayas est une histoire de fantômes dans l'ombre de la haute couture. Maureen (Kristen Stewart) est une jeune femme vivant à Paris, attendant un signe de l'esprit de son frère jumeau récemment décédé. Pendant qu'elle attend, Maureen travaille à moitié en tant que styliste, en tant que messagère à part entière, sélectionnant et confectionnant des vêtements exquis dans des boutiques haut de gamme pour que sa patronne, Kyra, puisse avoir un style parfait. 

En tant qu'acheteuse de mode, Maureen se déplace à travers Paris comme un fantôme : elle est la présence invisible dans la vie d'une autre personne. Comme le travail à bas salaire derrière l'apparence immaculée de Kyra, il est approprié de dire que Maureen elle-même est éternellement effacée. Le créateur de costumes Jürgen Doering donne à Maureen une sorte d'anonymat branché. Même lorsque Maureen porte de la couleur, Doering veille à ce qu'elle se fonde littéralement avec l'arrière-plan. Cheveux ternes et coincée dans des pulls et des jeans oversize, l'absence de style de Maureen contraste fortement avec les vêtements glamour qu'elle touche avec envie, mais qu'il est interdit d'essayer. Ce contraste améliore la qualité magique des vêtements de Kyra pour Maureen. En les essayant illicitement, Maureen peut fantasmer d'être une personne différente menant une vie différente.


Les choix de costumes de Doering soulignent l'expérience sensorielle de ces vêtements pour Maureen et la façon dont s'aventurer dans la garde robe de Kyra est liée à la transgression érotique. Deux éléments en particulier sont imprégnés du désir de Maureen : la robe argentée et le harnais. Emportée par un anonyme qui lui envoie des SMS, Maureen descend dans un couloir d'hôtel en trench coat et en talons, les cheveux relevés ; elle ressemble à une mondaine arrivant à une assignation. Elle enlève le manteau pour regarder son reflet dans un miroir, vêtue d'une robe de cocktail couleur argent, couverte de sequins. La coupe est symboliquement Chanel ; les sequins donnent au vêtement un luxe, une texture et un poids visible. Cette opulence presque tangible accentue la charge lorsque Maureen sert la robe contre son corps et prend un selfie pour l'envoyer à son correspondant anonyme. Porter cette robe, entendre le plissement des sequins lorsqu'elle se déplace, est aussi proche du fait que Maureen puisse sortir de son isolement et de son chagrin.

Si la robe argentée sent le luxe, le harnais en plastique choisi par Doering représente l'effondrement de ce fantasme de haute couture dans la vraie vie de Maureen. Nous voyons d'abord le harnais noir élaboré dans l'une des premières scènes lorsque Maureen arrive à la boutique pour le récupérer. L'assistante encourage Maureen à l'essayer ; au début, elle hésite, comme elle l'a déjà fait auparavant, mais elle cède rapidement, la première fois que nous la voyons violer l'interdiction de Kyra. Stewart glisse un pouce entre le harnais et son sternum, le tire, puis le relâche pour voir à quel point le vêtement s'adapte à sa forme. Plus tard, les trangressions de Maureen culminent dans un moment de frénésie, où elle se déshabille dans l'appartement vide de Kyra et traverse le dressing de Kyra, enfilant le harnais élastique avant de se masturber dans le lit de Kyra.

À la fin du film, Maureen a quitté Paris pour l'Afrique et elle fait la paix avec l'idée qu'elle pourrait ne jamais recevoir un signe de son jumeau. Elle est vêtue confortablement et simplement, dans une chemise et un pantalon en lin bleu pâle adapté à la chaleur, mais la tenue est ajustée et structurée d'une certaine manière alors que les vêtements souples et enveloppants de Maureen ne l'étaient pas. Elle ne s'efface pas et ne met pas de vêtements pour jouer un rôle. Finalement, Maureen ressemble à elle-même.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...