dimanche 28 octobre 2018

Interview de Lily Rose Depp par Kristen Stewart pour V Magazine

Alors qu'elle pose en une du magazine américain V Magazine, l'actrice Lily Rose Depp, répond aux questions de Kristen. Rappelons que les deux actrices sont amies et égéries de la maison de couture française Chanel. 


Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs.

[...]


KS : Et à propos des affaires Chanel ? Je me souviens t’avoir vu dans une pièce pour le maquillage et tu devais avoir 14 ou 15 ans, et j’étais là « Elle est habillée de manière tellement cool. Je veux être amie avec elle. »
LRD : J’ai fait ma première campagne pour eux quand j’avais 15 ans, ce qui était fou. Je me souviens quand ils me l’ont dit, je croyais rêver. De dire cela à une fille de 15 ans, j’étais tellement excitée et je n’arrivais pas à croire qu’ils me voulaient. Karl [Lagerfeld] et moi nous sommes en fait rencontrés quand j’avais 8 ans, avec ma mère. Il était adorable. C’est vraiment rare de trouver quelqu’un comme ça, qui est une réelle icône de bien des manières et ce depuis longtemps, mais qui est une personne réellement adorable et accueillante. On s’envoyait des photos de nos chats.

KS : C’est trop mignon ! Oui, je ne veux pas paraitre bizarre, mais on rencontre le meilleur et le pire type de personne dans le monde de la mode. Genre, littéralement le pire, des personnes méchantes, désagréables, vraiment affreuses. Et puis vous rencontrez des individus uniques, créatifs et naturels.
LRD : Je pense aussi que la manière donc la mode est liée au cinéma est vraiment très intéressante. Pour moi, la coiffure, le maquillage et les vêtements d’un personnage sont cruciaux.

KS : Tout à fait. Je déteste quand les gens me demandent ça dans les interviews, mais je pense aussi que c’est une question intéressante : Quel est ton film préféré ?
LRD : C’est normal, on me demande ça tout le temps. J’ai l’impression d’avoir grandi en regardant tellement de vieux films français. J’ai grandi en regardant beaucoup des films de Louis de Funès. La Boum, que j’adore. Personne ne va savoir ce que c’est. C’est un vieux film français. Il y a aussi Peau d’âne avec Catherine Deneuve qui est le de mes films favoris. Il est iconique.

KS : Tu va devoir m’excuser car avec tout ton français et tout ça [Rires]. Quel est le titre anglais ?
LRD : Je ne sais pas. Je vais de suite chercher ça. Je me demande s’il s’appelle Donkey Skin [NT : Traduction littérale de Peau d’âne en anglais] ? Probablement pas. Ce n’est pas un très bon titre. Mais c’est un de mes films préférés. Le jeu de Catherine Deneuve est incroyable, une princesse magicienne et puis elle enfile une peau d’âne et s’enfuie dans la forêt.

KS : Honnêtement, c’est plutôt cool de grandir avec tout ça. Tu sais, la plupart des gens n’ont pas de réelle raison de commencer à regarder des films français et des films étrangers à un jeune âge. C’est super cool que tu ais commencé aussi petite. Tu as de la chance.
LRD : Ne pense pas que je n’ai pas regardé Twilight quand j’étais plus jeune, aussi. J’étais une grande fan. Tu ne vas pas y échapper.

KS : [Rires] Oh mon Dieu, c’est trop drôle.

[…]

KS : Voudrais-tu un jour faire un film ? Es-tu intéressée ne serait-ce qu’un peu par la réalisation ?
LRD : Je ne sais pas. Je ne dirais jamais jamais. Peut être plus tard dans la vie. Voudrais-tu réaliser un film ?

KS : Oui, oui carrément. J’arrive à ce but. Je vais tout te dire. [Rires] Je suis gênée de parler de moi dans ton interview. Mais je vais adapter un mémoire. Je t’enverrais des messages pour t’expliquer. Tu devrais le lire.
LRD : J’adorerais. C’est génial que tu fasses ça. Certains livres t’accrochent vraiment et fais travailler ton imagination. C’est comme créer son propre livre dans sa tête, c’est ce que j’adore avec la lecture.

KS : J’ai seulement commencé à lire sur mon téléphone par nécessité, comme quand je suis sur un tournage et que je n’ai pas de livre. Je suis aussi devenue vraiment accro aux podcasts.
LRD : Je viens juste d’écouter ce podcast qui compare les vies de Jane Fonda et de Jean Seberg qui sont deux personnes que je trouve très intéressantes. Et je marchais sur le tapis de course durant une demi-heure, apprenant tout de cette nouvelle information.

KS : Hey, je n’arrive pas à croire que tu viens de dire ça. Je viens juste de jouer Jean Seberg dans un film que je viens de finir de tourner il y a deux semaines, à propos de son affiliation avec les Black Panthers et le démantèlement du FBI. Quelle coïncidence !
LRD : Oh mon Dieu, c’est incroyable ! C’est un rôle de malade. J’ai hâte de voir ça.

KS : Wow, quel voyage ! Oui, c’est vraiment… p****… c’est énorme. Oh mec. Il y a toujours plus de choses à discuter.


Source: VMagazine

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...