mercredi 1 mai 2019

JT Leroy : Interview de Kristen, Laura Dern, Justin Kelly & Kelvin Harrison Jr. avec The Hollywood Reporter

A l'occasion de l'avant première américaine de J.T. LeRoy à Los Angeles, Kristen, Laura Dern, le réalisateur Justin Kelly et Kelvin Harrison Jr. parlent du film, de leurs personnages, de l'histoire ou encore de la sexualité dans une interview avec The Hollywood Reporter. 



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Kristen Stewart dit que son nouveau film J.T. LeRoy, qui sort dans les salles ce vendredi [le 26 avril aux Etats Unis], peut aider à enseigner le pacours de l'identité de genre.

Le film, basé sur une histoire vraie, suit l'écrivain Laura Albert (interprété par Laura Dern) qui écrit des livres sous le pseudonyme de JT LeRoy, le fils du d'une pute. Lorsque la popularité des livres grandit, Laura demande à sa belle sœur Savannah Knoop (Stewart) de prétendre être le personnage masculin et de faire des apparitions publiques. (Knoop, qui utile les pronoms ils/leurs, a publié ses mémoires intitulés Girl Boy Girl : How I Became JT Leroy en 2008, qui est la base du film)

'C'est un voyage qui exige de la patience et de la sollicitude à l'égard des autres', a déclaré Kristen Stewart mercredi lors de l'avant première du film au cinéma ArcLight, à Hollywood. 'Je pense que si vous devenez confus et donc indigné justement, que vous êtes jugé pour ne pas comprendre, cela signifie simplement que vous ne le voulez pas. Si vous voulez vraiment comprendre et vous soucier des autres, cela peut prendre une minute, parce qu'il n'y a pas peut être pas un mot pour ça. Peut être que cela nécessite dix phrases et c'est bien aussi'.

Stewart a ajouté que la transition vers la compréhension de la fluidité et de l'identité de genre n'est devenue 'une chose' que ces dernières années. 'Mon dieu, comme si je répondais à des questions qui réfutaient ce point il y a deux ans et que je devais y répondre, lorsque je me disais, 'Mec, on ne peut pas en arriver au point où on ne le fait pas ?'', a déclaré Stewart à The Hollywood Reporter.

'Vous devez avoir de la place pour le trouver vous-même', a ajouté Dern à The Hollywood Reporter. 'Peut être que c'est la personne qui ne sait pas. Magnifique chose'.

Le réalisateur Justin Kelly souligne que c'est à la fois 'bizarre' et éclairant de voir comment Savannah en apprendre davantage sur 'qui est elle en tant que personne' en jouant un personnage masculin fictif. 'Si quelqu'un devait le voir et penser qu'il pouvait être celui qu'il voulait être – ce n'est pas le but du film de mentir aux gens, mais d'encourager ce que vous êtes vraiment en tant qu'être humain – alors cela peut être une chose à en retirer', a déclaré Kelly à The Hollywood Reporter.

'Tout est beaucoup plus fluide et beaucoup plus gris qu'on ne le croit', a ajouté l'acteur Kelvin Harrison Jr., qui interprète le personnage de Sean (Harrison décrit le personnage comme 'étant en quelque sorte gay … Je voulais un peu de féminité masculine').

Stewart a déclaré qu'après avoir lu le scénario, elle avait compris à quel point l'histoire devait être plus 'sauvage', 'folle' et 'salace' qu'elle ne paraissait à l'extérieur. 'Evidemmment, il s'agissait de cette histoire élaborée qui n'était pas nécessairement représentative d'une vérité en noir et blanc, mais j'ai trouvé tellement de vérité dans la conception de cette histoire impliquée avec Savannah et Laura', a déclaré Stewart. 'C'est vraiment un conte épique et qui en vaut vraiment la peine parce que cela concerne l'identité et la recherche de votre propre agence en tant qu'artiste'.

Dern a acquiescé. 'Il s'agit de se retrouver soi-même et de trouver sa vérité par des mensonges est un voyage vraiment fascinant'. Elle croit, dans le cas de son personnage, qu'elle créait des voiles afin d'être l'artiste qu'elle voulait être et d'exprimer qu'elle avait été traumatisée et maltraitée – 'et ne savait pas comment le dire elle-même, comme si elle n'y avait presque pas droit ou elle serait jugée pour cela. Et elle a appris l'identité et la liberté de l'art d'une manière qui lui a été transmise par le biais de cette muse qui est devenue le corps de l'être qui a parlé de cette invention qui lui faisait mal'.

Sur le tapis rouge de l'avant première, Dern et Stewart ont montré leur amitié, se saluant mutuellement et ont fait des interviews ensemble. 'Elle est si brillante et si éloquente', complimente Dern au sujet de Stewart. '[C'était] une expérience très intime et incroyable à faire avec une collègue actrice et une amie'.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...