dimanche 30 juin 2019

Charlie's Angels : Interview d'Elizabeth Banks avec Collider

Dans une interview avec Collider, la réalisatrice Elizabeth Banks mentionne Kristen, Ella Balinska et Naomi Scott et parle du film, du tournage, des personnages, de l'héritage de la série télévisée originale et bien plus encore. 



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Elizabeth Banks veut que le reboot de Charlie's Angels envoie un message : 'Ayez confiance en les femmes'

En 2019, nous ne pouvons nous permettre de ne pas faire de la politique, même avec du divertissement qui fuit la réalité. Ainsi, même si le reboot de Charlie's Angels d'Elizabeth Banks est une comédie thriller d'espionnage autour du monde à suspense, elle s'est tout de même assurée d'envoyer un message contenant des liens extrêmes dans le monde réel dans l'histoire des espions : 'Croyez dans les femmes'.

Laisser la rage féminine s'exprimer était l'un des aspects les plus importants du nouvel opus de la franchise Charlie's Angels, a déclaré Banks, qui a dirigé, écrit et joué dans le film, à Collider avec un petit groupe de journalistes. 'L'un des ingrédients de ce film était de soutenir et de croire en les femmes', dit-elle. 'Nous avons littéralement un personnage qui travaille essentiellement dans une grande entreprise et ses patrons ne lui font pas confiance et ne l'entendent pas'.

Charlie's Angels, qui met en vedette Kristen Stewart, Ella Balinska et Naomi Scott dans le rôle de la nouvelle génération d'espionnes espiègles, se concentre sur le personnage de Scott, Elena, lorsqu'elle est une civile normale alors qu'elle engage l'Agence Townsend pour l'aider à découvrir un sinistre complot qu'elle a découvert dans une entreprise de technologie de pointe. Son parcours pour devenir un ange est l'histoire du nouveau film, situé dans le même monde que la série télévisée originale des années 70, le film en 2000 et la suite en 2003.

'L'une des affirmations de ce film est qu'il faut probablement croire en les femmes', ajoute Banks. 'Nous avons autant de valeur dans ce que nous ressentons et dans la façon dont nous voulons vivre dans le monde, être dans le monde, et c'était vraiment important pour moi, d'avoir le sentiment que nous étions des personnages qui étaient pris au sérieux et donné une chance de vivre leur meilleure vie'.

Ci-dessous, lisez l'interview complète de Collider avec Banks sur la façon dont elle s'est inspirée de l'héritage des séries et des films originaux, du féminisme inhérent à la franchise, etc.

Journaliste : Comment ce reboot va t-il être plus féministe que l'original ?
Elizabeth Banks : Honnêtement, j'ai le sentiment que la propriété a déjà toute la bonne foi du féminisme. Je n'ai vraiment pas eu à faire autre chose que d'honorer toute son histoire. Je veux dire par là que la série télévisée originale parlait de femmes qui allaient à l'école de police mais qui n'étaient pas autorisées à être des agents de police à part entière. On leur a confié les tâches de secrétaire de bureau ou de préposée au stationnement. Charles Townsend est venu et il a dit, 'Maintenant, elles travaillent pour moi, mon nom est Charlie', et il leur a donné l'occasion de vivre leur meilleure vie. Je pense que tout cet effort consiste à donner aux femmes l'occasion, y compris pour moi, de participer pleinement à une très grande franchise d'action. Nous l'avons fait. C'est quelque chose qui fait partie de l'ADN de Charlie's Angels depuis le début.

Journaliste : Comment avez-vous intégré la sexualité féminine dans ce reboot ? Était-ce un facteur important pour vous puisqu'il s'agissait d'une partie si importante dans l'originale ?
Elizabeth Banks : Nous ne jouons pas vraiment – nous jouons avec ce truc et ensuite nous le rejetions assez tôt dans le film. Les femmes dans ce film utilisent leur cerveau et leur intelligence. Nous avons eu un mantra qui était que nous allions nous battre plus intelligemment, pas plus fortement. C'est ainsi que nous avons abordé la plupart des séquences d'action du film. Pour les femmes dans le film, par exemple, j'ai eu un autre mantra sur le tournage, à savoir que tout le monde porte ce qu'il ressent comme génial et confortable et ce qu'il veut pour se pavaner dans ce film. Peu importe qui la [la personne] fait se sentir mieux pour se définir. C'était l'attitude que nous avions vis à vis du tournage du film. Il n'y a pas de grande romance, en particulier dans le film – nous avons une petite histoire d'amour dans le film. Mais le film parle en réalité de femmes qui travaillent ensemble, résolvent une histoire de crime et aident le personnage de Naomi Scott à démolir une grande entreprise.

Journaliste : Où avez-vous trouvé l'inspiration dans votre approche de la direction de l'action ?
Elizabeth Banks : Oui, j'ai beaucoup observé. J'ai adoré les films de Tony Scott. J'ai regardé beaucoup de films de Tony Scott. Nous avons également étudié un peu Mission Impossible. J'adore le jeu de ces personnages, l'humour qu'ils avaient, en particulier dans les derniers films. Lorsque j'avais initialement prévu de réaliser Charlie's Angels, c'était juste après que Rebecca Ferguson soit apparue dans le film Mission Impossible, elle m'a tellement inspirée et enthousiasmée pour Wonder Woman, qui est sorti depuis et que j'ai aussi regardé un peu. Nous n'avons pas de super pouvoirs dans notre film, je n'ai donc pas de lassos dorés avec lesquels jouer. Mais nous avons également étudié Atomic Blonde et John Wick.

Journaliste : Y a t-il un signe d'assentiment aux originaux ou des rappels dans le nouveau film ?
Elizabeth Banks : [Rires] Il y en a ! Nous avons beaucoup de rappels dans le film. Nous rendons vraiment hommage à une grande partie de l'histoire de Charlie's Angels, des costumes que nous incluons et des accessoires et des photos. Et … L'Agence Townsend a été fondée dans les années 70 et reflète aussi la chronologie du mouvement pour la défense des droits des femmes.

Journaliste : Quel aspect des originaux dont vous avez été la plus fière d'avoir pu mettre à jour pour ce film ?
Elizabeth Banks : J'adore l'idée qu'il s'agisse d'une franchise qui ne concerne pas un héros unique, mais des femmes qui travaillent ensemble. Il y avait toujours ces trois femmes dans la série télévisée. À l'époque, ils avaient The Six Million Dollar Man. Il s'agissait d'une équipe de femmes qui ont été amenées à travailler ensemble. J'ai simplement toujours aimé ça. J'aime l'idée de combattre les méchants avec vos amis. Je pense que c'est vraiment important et que les gens adorent voir ça en ce moment. Vous voyez ça avec les films Avengers, j'étais dans Power Rangers avec Naomi Scott. Les gens réagissent à cela d'une manière qui, même dans les films de Spider Man, souhaitent voir Tom Holland, mais que son meilleur ami l'aider également. J'adore que l'idée que Charlie's Angels ait toujours été un groupe et non un héros unique. Je pense que les femmes collaborent. C'est une chose naturelle que les femmes font de toute façon. Nous collaborons naturellement, nous aimons naturellement travailler ensemble. Nous avons besoin les uns des autres. Nous reconnaissons cela. Nous aimons le soutien. Je réponds au sentiment qu'il faut un village et je voulais raconter une histoire. Nous l'avons également dans les films Pitch Perfect. C'était une autre façon de voir un film sur les femmes travaillent ensemble.

Journaliste : La rumeur dit que ce film montre une facette de Kristen Stewart que les gens n'ont jamais vu auparavant. Que pouvez-nous dire à ce sujet ?
Elizabeth Banks : [Rires] Absolument. Tout d'abord, c'est une héroïne d'action légitime. Il n'y a aucun doute là-dessus. Elle est super casse cou dans le film. Elle a fait beaucoup de ses propres cascades. Elle a fait tout l'entraînement. Elles l'ont toutes fait. Elles ont toutes suivi un entraînement aux armes. Elles ont toutes suivi un entraînement aux cascades, au combat, à la conduite, nous avons tous fait un entraînement à la conduite – pas des leçons mais ont a tous dû s'y mettre et nous avons tous été mis à l'épreuve dans tous ces domaines. Et puis elle est vraiment, vraiment drôle. Je pense qu'elle fait autant de blagues dans ce film que n'importe quel acteur comique travaillant aujourd'hui. Je pense que cela va vraiment surprendre les gens.

Journaliste : Qu'est-ce que vous cherchiez lorsqu'il s'agissait de caster tous les anges ?
Elizabeth Banks : Lorsque nous avons tourné le film, je voulais des visages vraiment frais. Je voulais une distribution diversifiée. Il est important que les femmes, le public de ce film, se voient dans une partie de ce film. Je pense que c'est vraiment important. Je veux que les spectateurs se sentent propriétaires du film, qu'ils puissent être dans ce film, qu'ils puissent vivre dans ce monde, c'est un vrai message. C'est un film avec lequel je veux divertir tout le monde, mais je voulais faire quelque chose qui paraissait important pour les femmes et en particulier pour les jeunes femmes.

Journaliste : Qu'espérez-vous que les fans de longue date de Charlie's Angels obtiennent avec ce reboot ?
Elizabeth Banks : J'espère que tous ceux qui ont aimé Charlie's Angels pour la camaraderie féminine, l'action et le facteur de divertissement, vous obtiendrez tout cela et bien plus avec ce film. 


Source: Collider

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...