dimanche 22 septembre 2019

Seberg : Interview de Kristen avec El Pais

A l'occasion de la press junket de Seberg lors du Festival International du Festival de San Sebastian 2019, Kristen parle du film, de son personnage, de l'histoire, de sa vie privée, de sa carrière et des résaux sociaux dans une interview avec El Pais.



Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

'Je ne me sens pas attaquée de manière spécifique, comme ce qui est arrivée à [Jean] Seberg', explique l'actrice. 'Mais plus généralement, je me sens attaquée, comme beaucoup d'Américains, par mon gouvernement'. Et elle continue, 'Les Etats Unis sont en guerre avec elles-même. Parfois, il est difficile de reconnaître mon pays dans le scénario actuel. Cependant, j'espère que des élections seront bientôt organisées. Lorsque les gens sont mécontents, ils se déconnectent des autres. Il est temps de rétablir les liens'.

Jouer Jean Seberg aurait même pu être thérapeutique pour Stewart. Une actrice peut se sentir réconfortée d'entendre ses peurs dans le personnage qui incarne une autre actrice. 'En art, les choses deviennent intéressantes quand on a peur. C'est la première étape de toute conversation philosophique et vous vous engagez ainsi dans ce que vous faites. Vous reconnaissez également que le fait de pouvoir partager un travail avec le public est merveilleux. Si vous vous enfermez, si vous vous protégez, vous allez créer quelque chose d'ennuyeux et d'un intérêt qui ne vaut pas la peine. Ma chance est que je distingue très bien mon travail de ma vie, je les ai clairement compartimentés et je n'ai pas besoin d'une vie alternative au cinéma pour complémenter la mienne. Je ne les confonds pas. Mais j'insiste, lorsque quelque chose vous effraie, ça vaut généralement la peine', répond-elle. Stewart a une variété de chaînes autour du cou, y compris une avec un cadenas. Son fard à paupières est une tâche noire rectangulaire qui met en valeur un regard brûlant. Les réalisateurs qui ont travaillé avec elle parlent de quelqu'un de doux, de timide, de bon jugement et une tête bien fournie. Dans les interviews, elle préfère les réponses longues, même au milieu de son discours, car elle doute et se corrige.

Kristen Stewart aime travailler sur des histoires qu'elle estime nécessaires pour les spectateurs. 'Cela n'était pas tant de raconter d'une manière très spécifique ce que vivait Seberg, mais comment on parvient à un moment et à un endroit'. Mais la Française a été l'un des pionniers à avoir utilisé sa position de star comme porte parole de causes sociales, chose devenue banale aujourd'hui. 'Et il semble bien que nous utilisons tous les hauts parleurs, les plateformes autour de nous pour clarifier nos opinions', a t-elle déclaré. 'Je ne parle pas seulement d'acteurs ou d'actrices célèbres, mais de tout le monde. C'est à cela que servent les réseaux sociaux ou cela devrait être utile pour être soi-même. En fait, je ne sais pas ce que je fais en parlant de ces réseaux que je n'ai pas, je reconnais que je vis dans un lieu privilégié et j'en profite. Je n'ai même pas besoin de faire entendre ma voix. Ce sont des journalistes qui me posent des questions. Eh bien, je ne suis pas spéciale et je pense que la conversation a été ouverte avec les réseaux sociaux à tout le monde'.


Lorsqu'on lui a demandé si elle se sentait ou non épiée dans le monde aujourd'hui, Stewart a plaisanté de manière téméraire sur les intentions du producteur du film, les Studios Amazon. Elle devient sérieuse et se lance. 'Toute la société n'est pas un groupe fermé. C'est la raison pour laquelle vous n'êtes pas obligé d'être en colère lorsque quelqu'un pense le contraire de vous. [Stewart fait signe comme si elle criait] Parfois, vous projetez vos propres insécurités dans un autre peuple'.


Source: ElPais
Transcription: TeamKristenSite

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...