mardi 22 octobre 2019

Interview de Kristen avec le magazine Urban Fox

Dans une interview avec le magazine Urban Fox, Kristen parle de Seberg et de son personnage, de sa carrière, de ses choix, de Twilight, de sa vie privée et de sa sexualité ou encore de son engagement politique ou pour la communauté LGBT. 





Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Se développer

Kristen Stewart est peut être encore plus connue pour son histoire d'amour vampirique, mais après une série de performances acclamées par la critique, la star approche de son trentième anniversaire avec un nouveau sens d'intrépidité …

Lorsque F. Scott Fitzgerald a écrit en 1941 qu'il 'n'y avait pas de second acte dans la vie américaine', il lui était impossible de savoir que plus de trois quarts de siècle plus tard, une actrice originaire de Californie, Kristen Stewart, s'efforcerait de lui prouver qu'il avait complètement et désespérément tort.

Ceci dit, le deuxième de Stewart arrive beaucoup plus tôt que la plupart des autres, la star ayant encore un an avant ses 30 ans malgré sa présence apparemment omniprésente à Hollywood au cours de la dernière décennie. Ce qui manque à Stewart depuis des années, malgré tout, est plus que compensé par son expérience. Elle a été catapultée devant le grand public avant qu'elle n'avait que 18 ans, face à Robert Pattinson dans la Saga Twilight.

'Lorsque j'étais jeune, beaucoup de mes amis m'ont dit, 'Allez, détends-toi. Il te suffit de sortir et de donner au public et à la presse ce qu'ils veulent', se souvient-elle. 'Mais je ne peux pas. Et c'est terrifiant'.

'Je connais beaucoup de gens qui sont si bons en interview et qui donnent l'impression d'être cool et charmant. Mais ils sont tellement prévisibles. Ils disent ce qu'on attend d'eux à chaque instant. Tout le monde les aime. Et c'est ironique, parce que souvent ce qu'ils semblent être et ce qu'ils disent n'est pas vrai'.

L'ascension de Stewart pour devenir l'actrice la mieux payée d'Hollywood en 2010 n'a fait que masquer sa relation inconfortable avec les aspects plus publics de la célébrité – un fait aggravé par la relation très médiatisée avec la star et partenaire de Twilight Robert Pattinson.

'J'ai découvert que je suis très heureuse d'être plus âgée', acquiesce t-elle. 'Il y a des années, je me trouvais dans un endroit difficile de ma vie où j'avais le sentiment d'être dépassée au point de ne plus savoir qui j'étais ou avec qui je voulais partager mon temps'.

Et bien que la relation conte de fées du couple ait pris fin dans des circonstances acrimonieuses, Stewart a récemment écrit son propre conte de fées avec sa carrière, devenant la première actrice non européenne à remporter le prodigieux prix César pour sa performance époustouflante dans Clouds Of Sils Maria en 2015. Elle a fait ses débuts en tant que réalisatrice avec le court métrage Come Swim et elle a récemment fait une apparition dans le biopic éponyme au sujet de l'actrice amércaine francophile Jean Seberg.

'J'ai essayé d'être moi-même en travaillant sur ce film', a déclaré Stewart. 'Comme Jean Seberg, je ressens le même désir d'être acceptée comme je suis. Je suis fière de qui je suis, je suis plus sûre de moi et je n'ai pas peur d'exprimer mes idées, même politiques. Je ne suis plus intimidée par la célébrité, aujourd'hui, je me sens prête à tout'.

Les spectateurs les plus perspicaces auraient pu s'apercevoir que ce côté de Stewart était là depuis le début – sans aucun doute un diamant beaucoup plus rugueux et parfois plein d'aspérités, mais pouvant quand même faire son coming out publiquement en 2017 dans ce qui est sans doute le forum le plus public en Amérique, le Saturday Night Live.

'Je me suis sentie responsable de ne pas être cette fausse chose qui diffuse seulement ce que les gens veulent entendre, tout en ne voulant pas divulguer des détails de ma vie privée', explique t-elle. 'J'étais dans une situation où cacher le fait que tu sois avec une fille est différent de cacher le fait d'être avec un gars en particulier et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de le dire ouvertement'.

Et maintenant, plus que jamais, Stewart se sent responsable de s'exprimer et d'utiliser sa plateforme, allant même jusqu'à créer une nouvelle relation pour elle-même avec un média autrefois hostile.

'Nous vivons en ce moment dans un climat en quelque sorte très polarisé, alors cela n'est pas difficile pour moi de porter ma politique', sourit-elle. 'Cela se voit dans le travail que je fais, dans les gens avec lesquels je m'associe et dans les conversations que j'ai avec des journalistes, jour après jour. J'aime cette interaction, j'ai tellement de chance de l'avoir'.

Heureusement pour Stewart, la période moderne hollywoodienne post #MeToo, qui propose actuellement des histoires de valeur dirigées par des femmes, semble être le lieu idéal pour son épanouissement. À tel point que plus tard cette année, elle plongera une nouvelle fois dans le monde du cinéma traditionnel avec un rôle principal aux côtés de Naomi Scott, de la nouvelle venue britannique Ella Balinska et d'Elizabeth Bans lors du reboot de Charlie's Angels.

Stewart a surtout réussi à échapper au bruit, à revenir à ses origines et à redécouvrir la passion de son métier.


'J'aime jouer', dit-elle. 'J'ai une relation forte avec ma mère, une femme qui aime le cinéma, qui m'a toujours donné beaucoup de livres à lire et beaucoup de conseils. J'ai grandi dans l'industrie du cinéma et j'ai passé une bonne partie de mon enfance sur les plateaux de tournage. J'ai toujours aimé l'énergie du plateau et un jour, à mon grand étonnement, j'ai découvert que jouer la comédie était ce que je voulais vraiment faire'


Source: TheUrbanFox
Via: @TeamK_1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...