jeudi 10 octobre 2019

Seberg : Interview de Kristen avec The Playlist

A l'occasion de l'avant première de Seberg pendant le Festival du Film de Mill Valley 2019, Kristen parle du film, de son personnage, de son niveau de français et de son futur en tant que réalisatrice d'un premier long métrage de dans une interview avec The Playlist.




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Journaliste : Vous avez déjà joué les rôles phares dans des biopics dans le passé, notamment Joan Jett et Savannah Knoop. Quel l'aspect le plus exigeant dans le fait d'incarner une personne réelle et quelles recherches complémentaires avez-vous fait pour vous glisser dans le personnage de Jean ?
Kristen Stewart : Hum, notre histoire se développe sur une période de trois ans donc cela n'est pas un biopic au sens traditionnel du terme. Mais en même temps, nous étions vraiment concernés par le fait de distiller l'énergie de cette personne et en quelque sorte la puissance de vie dans quelque chose qui donne l'impression d'être coûteux. Donc, je pense que vous pouvez faire autant de recherches que vous le pouvez et savoir que vous racontez l'histoire pour les bonnes raisons et en quelque sorte placer quelques détails et ensuite avec ça, vous laissez en quelque sorte cette personne … Vous savez vivre librement et avoir confiance dans le fait que ces recherches filtreront les choses d'une façon naturelle.
Journaliste : Vous apprenez le français depuis plusieurs années maintenant et vous le parlez de manière conséquente dans Seberg … Et vous capturez l'accent de Jean parfaitement. Alors je me demandais à quel point êtes-vous proche de parler couramment le français aujourd'hui ?
Kristen Stewart : Non non, je suis loin de parler français couramment ! J'essaie de le faire du mieux que je peux et vous savez j'ai passé beaucoup de temps en France donc je peux … Je peux en quelque sorte reproduire l'accent mais j'ai vu … Je devrais passer plusieurs mois consécutifs ou au moins prendre des vrais cours … J'ai appris avec la phonétique ce que je devais dire … Je devais être vraiment présente dans ces scènes mais en dehors de ces prises, je peux juste commander un café et de la nourriture et c'est tout.
Journaliste : Avec l'appui de films de plus grande envergure comme Charlie's Angels et Underwater par exemple, est-ce que vous revenez vers des films à gros budget ou est-ce simplement une incursion anormale dans le grand schéma de votre filmographie ?
Kristen Stewart : Hum, honnêtement, la taille des films n'a jamais vraiment influencé ma décision d'accepter une histoire ou de travailler avec un réalisateur. Hum ouais, j'ai simplement été chanceuse d'avoir un intérêt vraiment diversifié. Je veux dire je pense que … Hum il n'y a aucun moyen que je prévois des trucs comme ça.
Journaliste : Pouvez-vous nous en dire un peu à propos de vos débuts en tant que réalisatrice avec un long métrage, The Chronology Of Water ?
Kristen Stewart : Oui … Oui, c'est la première fois que … Je veux faire des films depuis que je suis toute petite et j'ai lu ces mémoires et … J'ai pensé que ça articulait … Que ça articulait quelque chose avec son propre langage … Quelque chose après lequel j'ai toujours couru dans ma vie … Quand vous lisez un livre qui met vraiment le doigt sur quelque chose qui représente quelque chose pour vous. Et je veux simplement tellement le voir de mes propres yeux … D'une façon que je veux vraiment … Le seul moyen de faire ça est de faire un film. Je suis juste tellement chanceuse, je suis vraiment impatiente de le faire !


Source: ThePlaylist

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...