mercredi 23 octobre 2019

Seberg : Kristen & Benedict lors de l'événement 'Deadline Contenders' pendant le Festival du Film de Londres 2019 [05.10.2019]

Au lendemain de l'avant première de Seberg lors du Festival du Film de Londres 2019, Kristen et le réalisateur Benedict Andrews ont assisté au panel 'Deadline Contenders' organisé par Deadline pour échanger autour du film avec le public. Le duo a également shooté des portraits promotionnels.


* Photos




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Seberg, réalisé par Benedict Andrew, met en vedette Stewart dans le rôle de Jean Seberg, l'actrice d'A Bout De Souffle, qui a été la cible du FBI à cause de ses affiliations politiques et de sa relation amoureuse avec le défenseur des droits civiques Hakim Jamal (Anthony Mackie). Jack O'Connell et Zazie Beetz font également partie de la distribution.

Andrews a toujours eu cette image de Seberg dans sa tête tirée d'A Bout De Souffle, 'essuyant ses lèvres avec son pouce', mais ce n'est que lorsqu'il a lu le scénario de Joel Shrapnel et Anna Waterhouse qu'il a entendu parler de cette 'période sombre et enfouie de sa vie'. Le long métrage pour le réalisateur 'ressemblait à une histoire qui nous parle d'urgence, l'idée de la vie privée et de la domination du gouvernement'. Andrews a pointé du doigt l'agent du FBI joué par Jack O'Connell qui subit une crise de conscience. 'Il est impliqué dans l'eau sale dans laquelle il ne peut plus croire', qui rappelle au réalisateur le sujet actuel du dénonciateur dans le scandale qui implique le président ukrainien et Donald Trump, qui a mené au lancement d'une enquêté de destitution par la Chambre des Représentants. 'C'est comme si 1968 était en train de parler en 2019', a déclaré Andrews.

Stewart a fait les louanges de la directrice de la photographie Rachel Morrison et le créateur des costumes Michael Wilkinson pour lui avoir permis de se glisser dans les deux facettes du personnage de Seberg : le visage public extraverti et le visage privé.

'Jean avait une image si forte, basée sur ce qu'elle avait vécu, et pour mettre ça en évidence à posteriori et voir sous les gros titres et combattre toutes les conneries de cette image … Rachel savait comment pénétrer sous ma peau et présenter son image', a déclaré Stewart.

xxxxxxxxxx

Le gouvernement des Etats Unis a fait de la vie de Jean Seberg un enfer après avoir appris à la fin des années 60 qu'elle finançait des groupes politiques afro américains, notamment les Black Panthers. C'est l'histoire derrière la trame de Seberg de Benedict Andrews, mettant en vedette Kristen Stewart dans le rôle principal, avec Jack O'Connell en tant qu'agent de renseignement qui développe une conscience morale tout en la surveillant.

Andrews et Stewart se sont récemment rendus à l'événement The Contenders London organisé par Deadline pour discuter du projet, juste avant son avant première au Royaume Unis au Festival du Film de Londres. Amazon sortira le film le 13 décembre.

'Jean était simplement accro en se révélant elle-même et elle était tellement disponible', a déclaré Stewart sur scène à l'Hôtel Ham Yard. 'Si vous regardez son travail, elle dépasse éngergiquement et elle a quelque chose à dire, même si elle est parfois ambigüe. Il y a quelque chose qu'elle doit sortir. Donc, avoir cette plateforme … Et avoir ce virage contre vous est la chose la plus violente et la plus atroce [pour elle]. Je ne peux pas dire que je pourrais éventuellement comprendre ce que cela pourrait donner de perdre ma vie, d'une certaine manière, comme pour elle. Mais je comprends très bien vouloir être regardée, mais vouloir contrôler en quelque sorte la façon dont cela filtre et n'avoir aucune capacité réelle à le faire'.

Pour Andrews, même si Seberg est un film d'époque, le film a également beaucoup à dire sur notre époque moderne.


'Dans le film, je pense que nous voyons – sous une forme d'ADN – la culture de surveillance de masse dans laquelle nous vivons maintenant et que nous prenons pour acquis … Nous sommes maintenant tellement complices de cette surveillance que nous portons par les caméras et les micros dans nos poches, et le film montre, de manière très personnelle et poignante, ce qui se passe lorsque l'appareil de surveillance de l'Etat se retourne contre quelqu'un, à cause de sa politique et de son désir de changer la société'.


* Portrait




* Mode

Kristen porte un tee shirt gris, un pantalon foncé, une casquette Thom Browne (modèle 'Seersucker'), une paire de Vans et des bijoux Jillian Dempsey
Stylisme par Tara Swennen, coiffure par Ken O'Rourke et maquillage par Emma Kotch



Retrouvez l'ensemble des clichés de cet événement dans l'album Facebook dédié en cliquant ici.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...