lundi 3 février 2020

Underwater : Interview de Kristen avec Collider

A l'occasion de la press junket d'Underwater réalisé par William Eubank, Kristen parle du film, des personnages, du tournage ou encore de ses projets futurs (le tournage d'Happiest Season et la réalisation de The Chronology Of Water) dans une interview avec Collider.




Traduction faite par le staff de KStew France. Merci de nous créditer avec LIEN si vous la reprenez ailleurs

Journaliste : Je pensais tout à l’heure à notre interview et que la première fois que je t’ai interviewé c’était en 2008 ou 2009 pour The Yellow Handkerchief. Et je me suis dit, 'Punaise, je fais ça depuis un bon moment !'. Et vous aussi !
Kristen Stewart : Wow, oui c’est vrai !
Journaliste : Avant de commencer, je veux vous remercier de m’avoir rappelé pourquoi je ne dois plus jamais retourner dans l’océan ! Est-ce que vous aimez aller dans l’océan pour aller nager ou pas du tout ?
Kristen Stewart : Je n’aime pas dire non pour faire quelque chose, on peut facilement me persuader … Mais je ne suis pas une nageuse, ni une grande fan de la plage … Entre le sable, le soleil, je me sens sale et je prends des coups de soleil, je me fais toujours mal quand je suis à la plage, genre quoi qu’il en soit à la fin de la journée je vais tomber ou brûler ou une vague va s’écraser sur moi et je me dis, 'Mec, je ne veux plus venir à la plage !'. Donc non, ma réponse est non ! Je suis la pire personne pour le casting de ce film.
Journaliste : Le truc que j’ai aimé en regardant ce film, c’est qu’il n’y a pas de temps perdu. Deux secondes après le début du film vous commencez à courir pour essayer de survivre. Est-ce que c’est l’une des choses qui vous a attiré dans le scénario ?
Kristen Stewart : Oui, il me semblait que le fait d’être complètement isolé du monde, c’était en soit un scénario cauchemardesque. Quand vous vous brossez les dents, en sous-vêtements et que le monde explose autour de vous … C’est le pire scénario imaginable ! Au tout début, les personnages sont rapidement décrits, on se pose plein de questions sur eux. Quand je lisais tout ce qui concernait Nora dans le scénario, j’ai dû attendre la vingtième page pour que le personnage soit enfin développé. Il y avait quelque chose de délicat chez elle, il y avait quelque chose qui n’allait pas. Elle a l’instinct de survie, mais elle ne réagit pas 'normalement' aux différents traumatismes. Elle ne se pose pas de questions du style, 'Pourquoi s’est arrivé ?' ou 'Où sont les autres ? On peut essayer de contacter les gens à la surface, un être cher'. Elle ne sait pas pour quoi elle se bat. Donc pour moi, il y avait clairement quelque chose qui ne tournait pas rond, et à la moitié du scénario, on se dit, 'Oula, il y a vraiment quelque de qui cloche !'. Et on finit par le découvrir, mais je trouvais très intéressant d’avoir quelqu’un qui est supposé être l’héroïne de l’histoire et qui n’a aucune raison de l’être. Vous voyez ce que je veux dire ? Habituellement, il y a quelque chose contre laquelle on se bat, quelque chose à laquelle se raccrocher … Dans son cas il n’y a rien. Au dernier moment, elle a ce moment existentiel un peu bizarre et dans un fait un dernier effort de connexion qui l’a surprend elle-même.
Journaliste : J’ai aussi apprécié que dans le film personne n’essaye de coucher avec un autre membre de l’équipage.
Kristen Stewart : Oui, il n’y a pas le temps ! [Rires] S’il y avait eu moins de temps, peut être !
Journaliste : Oui, s’il avait eu une intro de vingt minutes …
Kristen Stewart : Oui. 'Ecoutez de toute façon on est tous mort de toute façon !'. [Rires]
Journaliste : J’ai lu que vous allez bientôt réaliser quelque chose. C’est vrai ?
Kristen Stewart : Oui, je viens de finir le premier jet. Et je vais l’envoyer aux personnes qui pourraient me financer et à des acteurs potentiels, avant de faire le film que je vais tourner dans les prochaines semaines [Happiest Season]. C’est donc mon dernier film en tant qu’actrice avant de me lancer à fond dans ce projet pour qu’il voit le jour. Donc oui, j’y travaille.
Journaliste : Je sais que je dois partir, mais est-ce que vous pourriez partager un synopsis avec nous ?

Kristen Stewart : Il se base sur un de mes livres préférés, donc si vous êtes curieux, allez lire The ChronologyOf Water.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...